Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ABDOULAYE PONA A LA 8EME SESSION DE L’ASSEMBLÉE CONSULAIRE DE LA CMM : «LA VENTE DE L’OR EN 2018  A RAPPORTE UN TOTAL DE 1.388,356 MILLIARDS CFA SOIT PLUS DES 2/3 DU BUDGET DE L’ÉTAT MALIEN»

La salle de conférence du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a abrité, hier mardi 22 décembre, la 8ème session de l’Assemblée Consulaire de la Chambre des Mines du Mali (CMM).

L’ordre du jour de cette rencontre portait sur : examiner et adopter les états financiers (Comptes Administratifs et Financiers) de l’exercice 2020 de la Chambre des Mines du Mali,  discuter et adopter le Projet de budget 2021 de la Chambre, ainsi que les divers.

La cérémonie d’ouverture était présidée par M. le ministre Lamine Seydou Traoré, ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau. Elle a enregistré la présence du président de la Chambre des Mines du Mali (CMM), Abdoulaye Pona; du maire de la Commune IV; du président du Conseil National du Patronat du Mali, Amadou Diadié Sangaré; du président de l’Assemblée Permanente des Chambres des Métiers du Mali (APCMM), Mamadou Minkoro Traoré; du président du Conseil des Transporteurs du Mali, Youssouf Traoré et devant les différentes délégués venus des huit (08) régions du Mali et du District de Bamako.

Dans son discours de bilan, le président de la Chambre des Mines du Mali (CMM), M. Abdoulaye Pona a souligné que  « dès l’apparition de la maladie à Coronavirus au Mali, la Chambre des Mines du Mali a publiquement exprimé une double préoccupation. Celle, d’une part, de préserver une activité minière désormais essentielle à l’économie nationale et celle d’autre part, de protéger les acteurs du secteur contre une maladie très contagieuse et d’une extrême virulence ».

Selon lui, l’activité phare de la Chambre des Mines du Mali (CMM) a consisté, du 13 au 24 novembre 2020, en la remise de kits de protection contre la COVID-19 à quelques quatre-vingt (80) coopératives d’orpailleurs regroupant chacune un minimum de 100 orpailleurs et ce dans quatre-vingt (80) sites d’orpaillage des cercles de Kangaba, Kéniéba, Kolondiéba et Kadiolo.

Nous avons mené cette activité de terrain en partenariat avec le BIT (Bureau International du Travail) et la CNSCOM-COOP-Sa qui est une faîtière dans les 3 régions minières de notre pays.

Ensuite, M. Pona dira que  « c’est aussi le lieu de féliciter l’ensemble des acteurs et partenaires (j’ai nommé les responsables administratifs, les légitimités traditionnelles et coutumières, les Damantigui, les Juratigui, les Tomboloman ) qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite totale de cette activité de formation et de sensibilisation des orpailleurs contre la COVID-19 dans les quatre (04) cercles cités plus haut.

Par la suite il parlera de l’impact que la COVID-19 a pu avoir sur les activités minières, notamment en termes de perturbations des circuits   d’approvisionnement, de ravitaillement et de production dans les treize (13) usines de production d’or au Mali.

« Mais ce dont je puis me féliciter aujourd’hui est qu’aucune mine industrielle n’a annoncé publiquement une baisse de sa production du fait de la maladie de la COVID-19.

Bien au contraire ! j’ose même (…)

Alpha C. SOW

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct