Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Abdoulaye Daou : Un faiseur de roi, oublié par le système IBK

La réélection du président d’Ibrahim Boubacar Kéita est le fruit de beaucoup d’acteurs qui sont tapis dans l’ombre. Comme le disait l’autre “chaque succès à plusieurs géniteurs”. La contribution de ces acteurs de l’ombre a fortement conforté la voie des urnes pour le président IBK. Ces hommes sont aujourd’hui les grands oubliés qui ne profitent pas du système. Parmi eux, Abdoulaye Daou, ingénieur des sciences appliquées en agriculture, un acteur incontournable auprès de l’ancien ministre de Développement local.

Abdoulaye Daou, ingénieur de l’agriculture de son état, a été un élément déterminant dans l’organisation de la rencontre des chefs de village de Ségou. Il est communément appelé Mitterrand depuis l’IPR de Katibougou qu’il a fréquenté dans les années 1980.

  1. Daou fut un acteur important dans la création d’un espace de dialogue et d’échanges directs entre le président IBK et les 2515 chefs de village, de fractions et quartiers de la région de Ségou le 24 avril 2018, et de 420 chefs de village du Mandé, qui s’est déroulé le 24 mai passé.

A une semaine de la rencontre de Ségou, Abdoulaye Daou et le chef de cabinet de l’ancien ministère de Développement local se sont rendus dans la Capitale des Balanzans pour accueillir les chefs de village, les héberger, les encadrer et les aider à s’installer dans le stade Amary Daou. Il a été le facilitateur de l’entretien entre IBK et le coordonnateur des chefs de villages de Ségou, Oumar Togora.

Fort de cette expérience, il a participé aussi au Grand forum du Mandé dans le cadre de la rencontre entre le président candidat Ibrahim Boubacar Kéita et les 420 chefs de village du Mandé. Au cours de cette rencontre, le 24 mai 2018, Abdoulaye Daou dit Mitterrand a passé la nuit avec les chefs de village du Mandé pour les briefer sur les acquis de la rencontre de Ségou.

Selon Boubacar Kéita, chef de village Balandougou dans la Commune de Badougou porte-parole des chefs village du Mandé, c’est grâce aux explications d’Abdoulaye Daou qu’ils se sont sentis à l’aise face au président de la République. Selon M. Daou, l’objectif de cette rencontre des chefs de villages visait, “la revalorisation de la fonction de chef village, quartier et fraction du Mali”.

De plus, il est membre de la sous-section  du RPM de Lafiabougou et s’est beaucoup impliqué avec l’Ensemble pour le Mali (EPM) de Lafiabougou auprès de Bakary Issa Kéita, secrétaire général de la sous-section RPM de Lafiabougou dans l’organisation de l’élection présidentielle passée. Selon des sources concordantes, il a été l’un des principaux mobilisateurs à Lafiabougou en Commune IV de Bamako aux 1er et 2e tours.

Sans compter son apport inestimable dans sa commune d’origine à Séléfougou dans le cercle de Kangaba. Pour cette fin de premier mandat d’IBK, il a été au four et moulin auprès de l’ancien ministre de Développement local comme proche collaborateur.

Si mérite il y a, Abdoulaye Daou est la personne à laquelle le système doit songer.

Moribafing Camara

Source: L indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct