Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

A propos de la candidature d’IBK : Une équipe de réflexion est mise en place…

Pendant que le PM SBM entamait sa visite la semaine dernière dans les régions du Nord et du Centre, à Koulouba, synonyme de campagne déguisée, selon nos radars, le locataire lève tous les doutes quant à sa candidature par la mise en place d’une Cellule de Réflexion pour sa Réélection.

Selon nos informations, cette cellule de réflexion est composée de quatre membres de son cabinet et non les moindres dont Ibrahima Traoré dit « You », chef du cabinet présidentiel ; Blaise Sangaré, homme politique avisé puisque non moins président du parti CDS Mogotiya bien implanté dans la région de Sikasso, surtout dans le cercle de Bougouni, Conseiller à la présidence de la République ; Ibrahim Boubacar Bah, Conseiller à la présidence, président de l’UM-RDA ; Dr Boubacar Boubou Dicko, président de l’UMPC ; Mamadou Kassa Traoré, président du MIRIA ; Mohamed Ag Erlaf ; Amadou Koïta, président du parti « Yelen-Coura, porte-parole du gouvernement; Hamadoun Konaté, membre du RPM, Dr Bocari Tréta, président du RPM et de la CMP ;Ousmane Ben Fana Traoré, président du PCR.

Les ministres de l’ADEMA PASJ, de l’UDD, de la CODEM, ne font pas partie de cette commission qui devra concocter la stratégie de campagne du président sortant.

Avec la très probable candidature chez les abeilles du Pr Dioncounda Traoré, tout comme à la CODEM des doutes subsistent sur une éventuelle candidature de Housseynou Amion Guindo, probable porte-étendard des PUR ; tout comme à l’UDD,  la méfiance serait de mise.

« En tout cas, ceux qui croient que le locataire de Koulouba ne sera pas candidat, se trompent lourdement. Dans les jours à venir, l’opinion nationale et internationale verront la vraie machine électorale d’IBK » , nous confie un supporter. D’ores et déjà des mouvements sont créés tels que « Boua Anta Bila », « Initiative IBK 2018 », qui vient de faire son lancement le week-end dernier, sans compter des soutiens de la capitale et dans les régions en faveur d’IBK pour un second quinquennat.

Candidature unique de l’Opposition !

Pendant que le pouvoir prépare sa machine électorale, l’opposition aussi, concocte sa stratégie pour réunir tous les partis derrière une candidature unique. Si le chef de file Soumaila Cissé et ses camarades tels que Tiébilé Dramé, multiplient les contacts.

La nouvelle génération prône un changement radical, rupture avec le passé

La bataille de cette présidentielle du 29 juillet prochain s’annonce âpre et difficile tant pour IBK et l’Opposition. Et pour cause, la nouvelle génération prône pour  une vraie rupture avec le passé, avec ses méthodes archaïques, exclusionistes, le népotisme, l’exclusion. Ainsi, les jeunes loups comme Modibo Koné qui a fait son lancement cahin cahan, Mamadou Igor Diarra qui peaufine en toute discrétion sa machine électorale ;  Alou Boubacar Diallo de ADP-Maliba, qui a réussi sa sortie dans son Nioro du Sahel natal en mobilisant un grand monde de qualité; Jeamille Bittar, très discret, fin manœuvrier, multiplie les contacts avec comme langage, sauver le Mali avant tout ; Dr Cheikh Modibo Diarra du RPDM, Pr Clément Mamadou Dembélé, du Général Moussa Sinko Coulibaly, imperturbable, poursuit ses visites de terrain à la rencontre des citoyens pour une vraie alternance sans IBK et son équipe ; Moussa Mara de Yèlèma qui prônerait une alternance sans cette vieille garde ; le CDR de Ras Bath qui est prêt à soutenir un candidat de l’Opposition ; Pr Clément Mamadou Dembélé, se trouve dans une dynamique de changement radical d’hommes et de système.

Une alternance sans IBK et les tombeurs de l’UDPM

Au regard de la situation politique, donc des candidatures déclarées et celles probables, trois groupes se dégagent. Il s’agit du président IBK et sa CMP ; l’Opposition emmenée par Soumaila Cissé  et la nouvelle génération incarnée par de jeunes loups comme Moussa Mara, réunis dans une plateforme. Cette plateforme ne veut plus entendre parler de suivre les tombeurs du régime de l’UDPM.

IBK, cible privilégiée

Si le camp du président sortant travaille à élargir sa base, les deux groupes dont l’opposition et la nouvelle génération travaillent semble-t-il à harmoniser leur programme afin de choisir un seul candidat pour battre le président sortant qui est devenu leur cible privilégiée. « Un pari très difficile, voire impossible quand on sait que les visions pour le Mali sont opposées et de par les positions, chaque camp démontre qu’il est le mieux placé pour monter ou rester à Koulouba », nous confie cet observateur avisé.

Duel épique

Dans ce cas, un match de deux contre Un, s’avère  de visu facile mais à regarder de près, se sera très difficile pour chacune des parties de remporter ce duel qui sera épique. Seule la situation du terrain risque de faire basculer la chance dans l’un ou l’autre camp. Pour vu que le Mali s’en sorte.

Bokari Dicko

 

Source: Mali Demain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct