Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

42e session du Comité de suivi de l’Accord (CSA): Après Kidal, Kayes accueille la prochaine rencontre

 La prochaine session du comité de Suivi de l’Accord pour la paix (CSA) se tiendra dans la capitale de l’or, Kayes. Elle se tiendra le 29 mars prochain.

Après l’étape de Kidal, la 42e session du comité de suivi de l’accord pour la paix (CSA) se tiendra le 29 mars 2021prochain à Kayes. Selon les groupes armés signataires de l’accord, ces délocalisations des rencontres du CSA visent à faire adhérer les populations du Mali à la mise en œuvre intégrale du document.

Pour rappel, la dernière rencontre du Comité de Suivi de l’Accord (CSA) s’est tenue à Kidal, région qui échappe depuis 2012 au contrôle des autorités maliennes. Les partenaires d’un accord de paix jugé crucial pour la stabilisation du Mali en pleine tourmente de se réunir le 11 février 2021 pour la première fois dans la ville symbole de Kidal afin d’en faire avancer l’application de l’Accord d’Alger.

C’est à l’issue de la tenue du comité de suivi de l’Accord dans cette ville du nord sous contrôle des groupes armés séparatistes signataires de l’accord d’Alger que les couleurs nationales ont été une fois encore hissées.

En effet,  jamais le comité de suivi de l’accord dit d’Alger ne s’était réuni dans cette ville du nord du Mali qui demeure sous le contrôle de l’ancienne rébellion à dominante touareg, depuis sa signature en 2015. Fait notable, la réunion avait commencé en présence non seulement des parties signataires (anciens groupes armés rebelles et progouvernementaux), mais aussi d’une forte représentation des partenaires, les parrains algériens, des diplomates des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et plusieurs ministres maliens.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian était intervenu par visioconférence durant cette réunion à Kidal. Selon lui, cette rencontre sur la crise malienne et sahélienne, est une « dynamique positive » observée à ses yeux pour la paix ces derniers mois. Sur son compte Twitter, l’Ambassade de France au Mali, s’est félicité de cette tenue du CSA. « Un jour sans précédent pour la paix au Mali ! Démarrage des travaux du CSA de haut niveau à Kidal, pavoisée aux couleurs du Mali », se réjouit la France au Mali.

Pour une paix véritable dans le monde, l’esprit et le cœur des hommes doivent être cultivés à cette vertu. C’est la raison pour laquelle, au cours de cette rencontre la problématique de l’éducation a été mise sur la table. « Les femmes participant à la session de haut niveau du CSA à Kidal font un plaidoyer émouvant sur l’école malienne, les enfants qui ne vont pas à l’école et leur avenir, l’inclusion des femmes dans tous les mécanismes de paix, de sécurité et de développement à travers un Observatoire », a expliqué de son côté M’Baranga Gasarabwe, représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies au Mali, sur son compte Twitter.

Cette délocalisation des réunions à travers les grandes villes du pays vise à échanger avec les populations de l’Accord pour la paix et la réconciliation signé à Alger et que celui-ci semble méconnu des Maliens dans l’ensemble.

Bourama Kéïta

Source: LE COMBAT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct