Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Zambie: la justice ordonne la libération d’un opposant accusé de diffamation

La justice zambienne a ordonné vendredi la remise en liberté d’un des principaux dirigeants de l’opposition du pays qui avait été arrêté il y a deux jours, accusé d’avoir diffamé le chef de l’Etat Edgar Lungu en le comparant à un chien.

 

Chef du Congrès national démocratique (NDC), Chishimba Kambwili a été placé en détention mercredi après la publication d’une vidéo dans laquelle il raillait les coûteux voyages internationaux des « chiens venus de Chawama ».

Chawama est le quartier pauvre de la capitale zambienne Lusaka dont M. Lungu est originaire.

Lors d’une audience vendredi devant un tribunal de Lusaka, M. Kambwili a plaidé « non coupable ».

L’accusation a maintenu que l’accusé avait voulu « ridiculiser » le chef de l’Etat et « susciter à la haine » contre lui.

Le juge Lameck Mwale a décidé la remise en liberté du dirigeant politique contre paiement d’une caution de 50.000 kwachas zambiens (3.500 euros).

Sa libération effective a toutefois été retardée pour des motifs inconnus. « Il satisfait à toutes les obligations, nous ne comprenons pas pourquoi ils le gardent toujours », s’est plaint à l’AFP le vice-président de son parti, Joseph Akafumba.

Le chef du NDC, qui doit être jugé à partir du 30 septembre, risque jusqu’à trois ans de prison.

Depuis sa réélection en 2016, M. Lungu est régulièrement accusé de dérive autoritaire par ses adversaires.

Journal du mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct