Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Visite du Premier ministre dans la région de Mopti : DIALOGUE DIRECT AVEC LES CADRES LOCAUX

Au cours de son séjour à Mopti, le Premier ministre s’est rendu jeudi à la chambre de commerce pour engager un dialogue direct avec les cadres. Une rencontre qui a donné lieu à de franches discussions sur les problèmes qui assaillent la région. Défense et sécurité, école, justice, activités économiques, aucun sujet n’a été occulté.


Le maire de Mopti, Issa Kanssaye, a donné le ton, égrenant une série de préoccupations, en premier lieu l’insécurité. « Aucun des cercles n’est épargné par l’insécurité», a déploré l’édile. Et au chef de l’exécutif régional, le général Abdoulaye Cissé, d’expliquer que ce défi sécuritaire se caractérise par des assassinats ciblés, enlèvement de personnes, pose d’engins explosifs improvisés, destruction de moyens de production des agriculteurs… Face à cette situation, il a souhaité l’accélération de la mise en œuvre du Plan de sécurisation intégré des régions du Centre.
A cette insécurité physique se greffe celle alimentaire qui suscite aussi beaucoup d’inquiétudes. Autres préoccupations exprimées par le gouverneur ont trait à la réconciliation nationale et à l’accès aux services sociaux de base. S’agissant de la réconciliation nationale, il a souligné l’organisation des forums à travers la région par l’administration régionale et locale pour apaiser la tension entre les communautés.
Au cours des échanges, le représentant de l’autorité judiciaire a déploré l’insuffisance des moyens. Ce qui handicape ce segment de l’Etat, pourtant important et incontournable dans le processus de résolution des crises. Des représentants de la société civile ont souhaité l’allègement de la mesure concernant l’interdiction de circuler à motos à certaines heures. Alors que les commerçants détaillants, eux, ont plaidé pour l’allègement des taxes, en ces moments où les activités économiques tournent au ralenti.
Le Premier ministre a affirmé avoir pris bonne note des différents soucis exprimés. Concernant la situation économique, il s’est réjoui du fait que les activités économiques ont pu demeurer malgré les difficultés. Un acquis à préserver à tout prix, selon le chef du gouvernement. Et quant à la problématique sécuritaire, il a appelé les populations à collaborer davantage avec les forces de défense et de sécurité, « dont la présence ne se justifie que par le souci de protéger les personnes et leurs biens ».
Pour Dr Boubou Cissé, chaque partie prenante (populations, notabilités coutumières et religieuses, forces de défense et de sécurité, gouvernement, cadres) doit jouer son rôle pour éradiquer définitivement cette crise qui sévit dans la Région. Il a salué les cadres pour leurs sacrifices au service de la nation, avant de les assurer du soutien de l’Etat qui mettra tout en œuvre pour que leur environnement de travail soit le mieux possible.

Envoyé spécial
Issa DEMBÉLÉ

Source: L’Essor-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct