Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Violences basées sur le genre : Les cadres et points focaux genre partagent des informations de sensibilisation

Dans le cadre des 16 jours d’activisme, la journée de sur les violences basées sur le genre et les violences sexuelles liées aux conflits et la résolution 1.325 du Conseil de sécurité des Nations unies, a été organisée par le ministère de la Sécurité et de Protection civile, le lundi 06 décembre dernier. C’était avec la collaboration d’ONU Femmes.

« De nos jours, les violences faites aux femmes et aux filles et les violences sexuelles liées aux conflits sont considérés comme des violations grave des droits humains », a indiqué le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civil M. Oumar Sogoba, lors de cette journée d’échanges qu’il a présidée dans le cadre de la lutte contre les violences basées sur le genre. Il a rappelé « la création de la ligne verte (80333) à Bamako, Sikasso, Mopti, Tombouctou et Gao et le One Stop Center qui a été créé pour écouter et conseiller les victimes de violences », pour une illustrer l’engagement des plus hautes autorités du Mali contre le phénomène.

L’objectif de cette journée qui a également noté la présence de la représentante d’ONU Femmes au Mali, Mme Béatrice Eyong et du coordinateur des chefs de quartier de Bamako, Bamoussa Touré, est selon Oumar Sogoba, partager des informations avec les cadres et les points focaux genre du ministère. Une occasion pour lui, de plaider pour l’élimination des violences basées sur le genre ainsi que les violences sexuelles liées aux conflits, surtout dans un contexte de crise sécuritaire au Mali. Le représente du ministre a saisi l’opportunité pour rappeler que le ministère de la Sécurité et de la Protection civil, est très engagé contre ce fléau. En plus de mise en place des enquêteurs BVG à la police, le département s’occupe également de la prise en charge holistique des survivantes de violences sexuelles et violences basées sur le genre. Aussi pour illustrer le respect du genre, pour la première fois deux femmes ont été nommées conseillers techniques au ministère de la sécurité et de la protection civile et trois femmes nommées directrices régionales.

Dans son intervention, le coordinateur des chefs de quartier de Bamako a tenu à saluer le ministère de la sécurité pour l’organisation de cette journée. « Aujourd’hui, si nous avons besoin de quelque chose pour s’épanouir, c’est bien la sécurité. Et, elle ne va pas se faire sans l’implication des uns et des autres. Dans la société malienne, le socle de la famille, c’est la femme. C’est pourquoi, le département de la Sécurité et la Protection civile a organisé cette journée, de plaidoyer et de sensibilisation », déclaré Bamoussa Touré. Par ailleurs, Mme Béatrice Eyong a renouvelé l’engagement de son organisation auprès du gouvernement particulièrement au niveau du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, en raison des efforts qu’il apporte dans la lutte contre les violences basés sur le genre et celles faites aux femmes.

Aïda Beïdy Soumaré, Stagiaire

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct