Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Victimes de fausses accusations d’avoir attaqué Diré : Plusieurs membres de la plateforme arrêtés par la police de la ville

C’est une situation extrêmement tendue qui prévaut dans la localité de Diré, située à environ 120 km de Tombouctou. En effet, depuis le lundi 15 juin, le commissaire de police a procédé à plusieurs interpellations dans les rangs de la plateforme.

Au nombre des personnes détenues, figure Moussa Mahamane Maïga, qui est le représentant local des mouvements de la plateforme républicaine. Elles sont accusées sans aucune preuve valable d’avoir attaqué la ville, le 2 mai dernier.

C’est ainsi que le domicile de M. Maïga a été perquisitionné à deux reprises. Selon nos sources, les policiers n’y ont retrouvé aucune arme. Ce qui ne les a pas empêchés de tracasser les personnes qui s’y trouvaient notamment une femme enceinte.

Même si aucune preuve ne l’accable, l’intéressé a été placé en garde à vue au commissariat de police de Diré et s’y trouve toujours au moment où nous écrivons ces lignes. Pourtant, tout le monde reconnait que c’est la CMA qui est derrière cette lâche et irresponsable attaque. Il est vrai que pour réaliser son coup, elle s’était fait passer pour la plateforme en brandissant les drapeaux du GATIA et du MAA-loyaliste.

Au demeurant, les véhicules qu’elle a enlevés aux officiels maliens, lors de cette attaque, sont régulièrement utilisés par les séparatistes pour commettre d’autres exactions. Leur objectif était de jeter du discrédit sur le travail remarquable fait par les mouvements de la plateforme notamment dans la sécurisation de la population.

En tout cas, la plateforme, par la voix de ses leaders, a vigoureusement condamné l’arrestation de ses partisans qui intervient au moment les narco-séparatistes sont attendus à Bamako pour signer l’accord de paix, le 20 juin prochain. Ils estiment que c’est une manœuvre savamment orchestrée pour faire échouer cette cérémonie et porter ainsi la responsabilité aux mouvements patriotiques alors que ces derniers ne sont jamais entrés en belligérance avec l’Etat malien.  Bien au contraire, ils se sont créés pour aider à préserver l’unité et l’intégrité du Mali.             

Massiré DIOP

source : L’Indépendant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct