Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Un officier supérieur de l’armée arrêté pour agression et séquestration sur un Journaliste malien

De nos sources confirmées, sur ordre du Ministre de La Défense, le colonel Abdoulaye Makalou convoqué à la sécurité demain 03 décembre 2018 pour enquête militaire relative à la séquestration du journaliste Hamidou Toure.

 

Information Figaro du Mali

 

Suite à la séquestration, menaces de mort et aux tortures infligées au Directeur de publication de Malimédias.com, Hamidou Elhadji Touré, par le colonel Abdoulaye Makalou, secrétaire générale de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR), dans les locaux de ladite commission, le mouvement de Protection de la presse contre les violences a pris la communauté nationale et internationale, les organismes de défense des droits humains à témoin en condamnant cet acte ignoble datant d’une « autre époque ». Cette violation grave contre le droit à la liberté de presse est survenue le jeudi 29 novembre 2018. Le MPV-Mali à travers son communiqué du 30 novembre 2018 montre toute son indignation face à cette atrocité qui constitue une violation grave contre les droits de l’homme et notamment la liberté d’expression. À travers ce communiqué signé par le président du MPV-Mali, Boubacar Yalkoué, il est rappelé que cela ne constitue pas la première violation contre la liberté de presse au Mali. À ce titre, le MPV en condamnant cet acte souhaite que cette bavure ne soit pas restée impunie. http://bamada.net/le-journaliste-elhadj-hamidou-toure-a-ete-sequestre-battu-et-menace-de-mort-par-un-officier-superieur-de-larmee-malienne-en-loccurence-le-colonel-abdoulaye-makalou-secretaire-gener Il plaide en faveur de la victime en exigeant que l’auteur et ses complices soient punis selon le droit pour que la liberté d’expression chèrement acquise ne soit pas sacrifiée pour des intérêts égoïstes.

Rappelons qu’au Mali, les hommes de presse sont de plus en plus exposés pour ne plus être libres dans leur expression. Notons que ce même jeudi a eu lieu le procès de M. Boubacar Yalkoué, Directeur de publication du quotidien Le Pays, dans l’affaire qui l’oppose à la présidente de la Cour Constitutionnelle, Manassa Donioko. Mardi 4 décembre 2018, Salif Diarrah de Maliactu est également attendu.

 

NB:

le titre modifié par la rédaction de Malijet.co

Source: Koulouba.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct