Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Terrorisme: la réconciliation refusée !

En une année, les terroristes du JNIM ont perdu deux de leurs principaux chefs. Abou Yahya al Jazairi, l’un des cadres du JNIM et chef de l’Emirat de Tombouctou, a été tué par les FAMa lors d’une attaque le 6 avril dernier dans la région de GAO. Il avait pris les rênes du JNIM suite à la mort de Djamel Okacha dit Yahia Abou al-Hamman en février 2019. A l’origine de plusieurs attaques meurtrières dans diverses régions maliennes de Tombouctou à Koulikoro, son successeur n’est pas connu.

 

Abou Yahya al Jazairi a péri dans une période où les affrontements entre le JNIM et l’EIGS n’ont jamais été aussi intenses. De nombreux terroristes meurent de part et d’autre et leurs chefs n’y échappent pas !

Pour preuve, Moussa Moumouni, considéré comme l’un des chefs militaires de l’EIGS, aurait été abattu ou capturé selon certaines rumeurs lors d’un récent combat contre le JNIM.

Le 12 mai, selon le site d’information Site Intel Group, le JNIM aurait refusé la réconciliation proposée par l’EIGS. De plus, son chef, Abdul Hakim al-Sahraoui, aurait été blessé dans un nouvel affrontement contre le JNIM dans la région de Soum. Quelle sera la suite de cette histoire ?

Sans aucun jeu de mots, nous pouvons l’affirmer : les têtes tombent !

Siaka Sidibé

Malivox

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct