Tchad: un jour de deuil national pour les militaires tombés au front malien

La journée du 1er mars 2013 est déclarée jour de deuil national sur tout l’étendue du territoire tchadien. C’est une décision du Président Idriss Déby Itno qui a signé un décret instituant cette journée fériée, chômée et payée. Le texte précise cependant que, les drapeaux seront mis en berne à partir de 10 heures, le 1er mars 2013 jusqu’à 24heures.Le Commandant Abdel Aziz Hassane Adam armee tchadienne

On peut également lire sur cette note que toutes les activités à caractère festif sont interdites. Mais, les musiques militaires, religieuses et les prières sont autorisées dans les médias et les lieux de culte.

Il revient au Premier Ministre de signer un arrêté qui fixera les modalités d’organisation des obsèques des 25 militaires dont les corps arrivent ce 27 février à N’Djamena en présence d’Idriss Deby Itno Président de la République et chef des armée du Tchad.

Un Idriss Deby Itno qui a assisté le 27 février dernier au sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à Yamoussoukro. Il a été très énergique dans ses propos lors de cette rencontre. L’heure n’est plus aux discours (…) mais plutôt à l’action, l’ennemi n’attend pas, a-t-il déclaré.

Nous appelons l’état-major de la Cédéao à plus de célérité en accélérant l’envoi des troupes dans la zone libérée, a-t-il ajouté. S’adressant aux soldats tchadiens, il leurs a signifié que leur place était au front. Ce qu’il demande également aux soldats maliens et ouest africains.

Par Henrie Lucie Nombi – 28/02/2013

Sourcejournaldutchad