Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Symposium malien sur les sciences appliquées, 10e édition : L’excellence récompensée

Tenue du 22 au 27 juillet deniers au Mémorial Modibo Kéïta de Bamako, la cérémonie de clôture de la 10e édition du Symposium malien des sciences appliquées a été marquée par la remise de prix récompensant les meilleurs élevés du concours d’excellence en Mathématiques et Physiques-Chimies organisé par le Club Unesco de l’Ecole nationale des ingénieurs du Mali (ENI-ABT). La Cérémonie de remise s’est déroulée dans la salle de conférence du Mémorial pleine à craquer, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Assétou Founè Samaké Migan.

Cette 10e édition de Symposium malien des sciences appliquées consacrait le 20e anniversaire de la Société maliennes des sciences appliquées (Msas). Elle avait pour thème : “Msas, 20 ans déjà : analyses des modèles de coopération Afrique-diaspora”. Une opportunité de rencontre entre les chercheurs maliens et ceux de la diaspora. C’est donc dans le but rehausser l’image de ce symposium qu’il a été initié le concours d’excellence en Mathématiques et Physiques-Chimies, entre des élèves de lycée, par le Club Unesco de l’Ecole nationale des ingénieurs du Mali (ENI-ABT). Ce club a été mis en place par Moussa Thiam, doctorant à l’Université d’Ottawa au Canada et enseignant à l’ENI-ABT. Il s’agit, selon lui, de “Démystifier les sciences et encourager leur apprentissage chez les plus jeunes”.

Au total, 180 élèves ont pris part au concours d’excellence en Mathématiques et Physique-Chimies. Au finish, c’est une dizaine de lauréats qui ont été recomposés par des diplômes de tableau d’honneur et des fournitures scolaires. En Terminale Sciences expérimentales, le premier prix a été attribué à Barthélémy Tounkara du Lycée Rosée Abantara devant Massa Kanté (Lycée Fily Dabo Sissoko) et Badra Soumounou (Lycée Rosée Abantara), respectivement deuxième et troisième. Le prix de la promotion féminine de cette catégorie a été attribué à Aminata Tounkara. Quant à la catégorie des Sciences Exactes Techniques, ce sont les jumeaux Fousseyni et Alassane Sangaré du Lycée Rosée Abantara qui se sont adjugés les premier et deuxième prix du concours tandis que le troisième prix a été décerné à  Abdoulaye Sow du Lycée Technique. Fatoumata Zahara Diarra (LMBey) a reçu le prix de la promotion féminine de cette catégorie.  Le prix de la première régionale est revenu à Founè Diassana du Lycée technique de Ségou.

Prenant la parole, Mme le ministre Assétou Founè Samaké Migan n’a pu s’empêcher d’exprimer sa fierté pour cette initiative des jeunes qui, selon elle, prouve à suffisance que la science est en mouvement au Mali. “Cette assemblée de jeunes qui prennent des initiatives propres à eux constitue de l’oxygène pour un ministre chargé du secteur de l’Education celui de l’Enseignement supérieur en particulier.

La science est en mouvement au Mali. Ce mouvement a commencé il y a un certain temps et il est entretenu par tous les âges. Je me dis toujours qu’il reste un tout petit peu pour que finalement toutes ces initiatives puissent donner ce que nous attendons : être capables de résoudre nos propres problèmes soit en imitant soit en inventant, mais que nous puissions véritablement innover et aller ensemble. Avec des attitudes dignes d’étudiants et d’élevés, nous sommes dans l’obligation de dire que rien n’est perdu au Mali” a-t-elle affirmé.

Pour sa part, M. Thiam expliquera le concours d’excellence en trois volets ? Ce concours, jusqu’à cette édition, se déroulait entre les lycées de la capitale. “C’est une activité totalement bénévole entreprise par les jeunes et  pour les jeunes. Son objectif principal c’est de démystifier les sciences pour nos jeunes gens afin que nous pussions trouver une masse importante qui peut amener un développement réel du pays. En second plan, cette activité concerne les gens qui sont dans les communautés rurales ou dans les familles où il n’y a pas de mentors pour eux et sont souvent défavorisés. Nous essayons par cette activité de les aider à avoir ces mentors et aussi profiter des mêmes opportunités que les autres et enfin, en troisième lieu, nous avons une masse critique et des personnes conscientes et soucieuses du développement du pays qu’il faudra amener vers des actions comme celle-ci pour pouvoir poser des actes concrets allant dans le sens non seulement du développement du pays, mais aussi de façon plus inclusive pour l’Afrique et le monde entier “ explique-t-il.

Vivement la prochaine édition et la révélation d’autres génies des sciences appliquées au Mali.

                              Youssouf Koné

SOURCE: Aujourd’hui mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct