Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Suite à l’assassinat de la jeune fille Albinos à Fana, l’AMPA remet une déclaration d’indignation au Ministre des Droits de l’Homme

Suite à l’enlèvement et l’assassinat ignoble à Fana dans la région de Koulikoro, de la petite fille Albinos Ramata DIARRA, l’Association Malienne pour la Protection des Albinos (AMPA) a remis une déclaration d’indignation au Ministre des Droits de l’Homme, Me Kadidia Sangaré Coulibaly dans la salle de conférence du département des Droits de l’Homme, le mardi 5 Juin 2018.

C’est avec beaucoup d’émotion que la présidente de l’AMPA, Maiga Aminata TRAORE a fait la lecture de la déclaration avant de la donner au Ministre des Droits de l’Homme. Le Ministre, avec beaucoup d’émotion également a exprimé sont indignation et l’indignation de tout le gouvernement face à cet acte crapuleux. Elle a rassuré l’AMPA du soutien total du gouvernement à travers son département pour que justice soit rendue dans cette affaire. Elle promet que l’auteur de ce crime sera poursuivi et condamné conformément à la loi.

La jeune fille Bintou Traoré, très indignées par cet acte odieux a lancé le cri de coeur des Albinos pour dire non à la maltraitance des albinos. c’est en s’exprimant dans un ton émotionnel que la jeune fille Bintou Traoré a affirmé que les enfants albinos par peur d’être enlever, ne peuvent plus aller à l’école maintenant.

Au cours de cette rencontre, la présidente de l’AMPA, Maiga Aminata TRAORE a rappelé que la constitution du Mali dans son article premier reconnait l’assurance de l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction. Elle a ajouté qu’il est inacceptable qu’une personne soit sujet de discrimination dû à la couleur de sa peau.

L’AMPA a travers la présidente a condamné avec la dernière énergie l’enlèvement et l’assassinat de la jeune Ramata Diarra. L’AMPA a même porté plainte contre X pour l’Assassinat de Ramata Diarra devant la Justice de Paix à compétence Etendue de Fana.

Il faut rappeler que cet acte a été commis juste au lendemain de l’adoption par l’Assemblée Nationale du Mali de la loi relative au Droits des personnes vivant handicap.

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct