Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sopromac – Immobilière : le PDG Adama Bagayoko révèle les grandes innovations

La Société de production des maisons construites, qu’on a pris l’habitude de présenter par ses initiales, SOPROMAC – Immobilière, s’est créée une place de choix dans le microcosme des BTP au Mali. L’entreprise continue sa métamorphose à telle enseigne qu’elle cumule, aujourd’hui, l’usine de fabrique de briques de Kati-Kambila, les logistiques, les mines, la sécurité. Elle fait œuvre utile et a une mission d’intérêt général. Pour en savoir davantage sur les orientations nouvelles de la structure, nous avons approché Adama Bagayoko, son PDG, respecté et respectable, patriote, humble, sublime et très imbibé dans l’épanouissement de son Mali natal. Nous avons rencontré un homme de haute stature, de nature calme, avec un physique imposant, tenant par devers lui, sa légendaire pipe, dans un environnement affuté et propice… Lire l’interview.

 

Le Matinal : SOPROMAC-IMMOBILIÈRE se définissait, à sa création, comme la Société de production des maisons construites. Est-ce qu’il y a aujourd’hui une évolution dans cette présentation ?

Adama Bagayoko, PDG : Il y a une évolution dans cette présentation à partir du moment où SOPROMAC est devenue un Groupe. Désormais, il y a SOPROMAC BTP, SOPROMAC briques, SOPROMAC logistiques, SOPROMAC mines, et SOPROMAC sécurité. Donc, le Groupe a des démembrements et différentes directions. C’est un complexe où chacun navigue plus ou moins avec une certaine indépendance.

Le Matinal : SOPROMAC a fait des exploits, à Samaya, avec des maisons haut standing, à Sirakoro avec la cité BMS-sa, à Kambila avec 1000 logements militaires. Il y a aussi la mosquée de Koutiala, l’hôpital militaire de Banankoro et aujourd’hui la 2ème cité de la gendarmerie. Qu’est-ce qui sous-tend une telle marque de confiance des autorités en votre société ?

Adama Bagayoko, PDG : A l’origine de cette marque de confiance, il y a la satisfaction des clients, notre sérieux et surtout la qualité de nos travaux. L’exemple récent le plus concret est la Cité des gendarmes dont la première a été construite à Banankoro et la deuxième phase est en cours d’exécution à Mountougoula. Cela est une marque de confiance et la preuve que les précédentes réalisations ont été bien exécutées. Idem pour les autres travaux que nous avons exécutés.

Le Matinal : On se rappelle lors de l’inauguration de la cité militaire de Kati-Kambila, l’ancien président IBK avait dévoilé la qualité exceptionnelle de l’architecture. D’où tirez-vous cette envolée technique ?

 Adama Bagayoko, PDG : Notre crédo, le côté urbanistique et architectural sur lequel nous veillons beaucoup. Nous avons une vision sur l’évolution future de la zone. Voilà pourquoi nous sommes à l’écoute de nos partenaires. Sur ce chapitre, nous acceptons les critiques et conseils des clients. Toutes choses qui nous permettent de nous améliorer pour le futur…

 

Le Matinal : Quel sentiment vous anime après avoir relevé de tels défis en accomplissant une mission d’utilité publique ?

 

Adama Bagayoko, PDG : C’est la satisfaction morale et le plaisir d’avoir été utile pour ma patrie. Nous faisons de notre mieux en utilisant notre savoir-faire pour être utile à nos compatriotes maliens. Chacun, dans ce domaine, joue sa partition et pose sa petite pierre à l’édification de la société. Donc, SOPROMAC participe à la construction nationale.

Le Mali : Quelles sont vos ambitions pour l’avenir ?

Adama Bagayoko, PDG : Donner un Toit au maximum de Maliens. Si chaque Malien pouvait avoir un logement économique, Haut de gamme ou standard, à SOPROMAC, nous serons comblés. Nous n’occulterons rien pour la construction de notre MALIBA. Notre ambition est de d’offrir des matériaux de construction de meilleure qualité comme les briques, la logistique, et garantir la sécurité des Maliens. Et ce, pour la construction nationale.

Le Matinal : Un appel ?

Adama Bagayoko, PDG : Nous sommes à la disposition des autorités et des populations maliennes pour tous travaux d’intérêts, public et général. Nous existons pour le MALI. Nous ambitionnons d’accompagner nos autorités pour leur politique de logements.

Entretien réalisé par ISSIAKA SIDIBÉ

 

Sopromac, une bâtisseuse-développeuse, mais aussi une responsabilité sociale bien ancrée : les révélations d’Amadou Ganour N’Diaye, Conseiller du PDG

« Dans notre histoire récente, beaucoup de choses ont été faites, à commencer par notre participation à des forums, le partenariat public- privé, les activités immobilières, les projets immobiliers au bénéfice de l’ensemble des Maliens avec des standards adaptés. Il y a eu ATT-bougou, Samaya, la cité BMS, la cité militaire, les logements sociaux… Votre journal Le Matinal a été un accompagnant dans notre politique de communication. A SOPROMAC, nous nous sommes imposé un code de conduite. C’est celui de nous fixer une norme qualité, de respecter les délais et l’urbanisation prônée par le gouvernement… Dès lors, lorsqu’il s’agissait de recruter, nous avons été choisis. C’est encore le cas de la GENDARMERIE, un corps d’élite, très exigeant, et qui, après enquête, sur notre savoir-faire, a passé une seconde commande suite à une première collaboration réussie.

A une autre dimension, l’État Malien nous a attribué le projet – maître d’un plateau technique extrêmement important avec la construction d’un logement militaire. Il s’agit d’un Hôpital de trois dimensions, l’un des plus grands projets du MALI voire de l’Afrique, aux allures pharaoniques et qui nous introduit directement dans l’ère de la gestion industrielle du bâtiment. C’est une sommité. Construire un hôpital, c’est bâtir une ville. Quand vous dites que SOPROMAC- Immobilière est une bâtisseuse-développeuse de ville, je vous donne raison.

Qu’en est-il de la responsabilité sociale ?

SOPROMAC applique une politique de responsabilité sociale quand elle évolue sur un site précis à Bamako, dans les régions ou dans une autre localité. Au-delà de notre politique d’embauche utilisant la main d’œuvre locale pour permettre à la population d’atteindre un niveau de vie élevé, il y a la réfection des écoles, des dispensaires, d’autres aides sociales, afin que chacun se sente Malien à part entière. On s’attelle aussi aux forages pour que la population locale puisse bénéficier de l’eau, source de vie.

Mme SIMPARA Nènè Safiatou KONE dévoile l’utilité du marketing à la SOPROMAC

Le marketing est très important dans une entreprise.

C’est un moyen efficace de mettre en valeur l’image de l’entreprise et surtout de promouvoir, booster les ventes des différents produits proposés à la clientèle.

Les clients sont Roi chez Nous à la SOPROMAC. A travers le marketing, l’entreprise met en place des stratégies pour cibler les clients potentiels, leur fournir des informations nécessaires sur nos différentes types de maison à proposer.

Cette stratégie consiste à présenter aux clients les éléments qui l’amènent à faire leur choix personnel et définitif.

Nous nous faisons un point d’honneur à leur satisfaire de façon efficace.

En conclusion, vous conviendrez avec moi de l’importance du marketing dans le fonctionnement d’une entreprise immobilière.

Cependant, pour que le marketing soit fiable, il faut qu’il se base sur les critères de qualité, de rigueur, de respect des délais et du sérieux dans le travail.

Ce sont ces critères qui constituent la démarche quotidienne à la SOPROMAC et qui lui ont valu la bonne image de marque dont elle Bénéficie actuellement.

La directrice générale parle de l’usine de briques et de la BMS-sa

L’usine de briques, cumulée à la centrale à béton, fait partie des nombreuses entités incluses dans la restructuration de la SOPROMAC – IMMOBILIERE sa.

Elle a été créée afin de palier à une demande de qualité et de quantité de briques de plus en plus exigeante pour faire face a nos chantiers qui comprenaient beaucoup de logements.

L’usine emploie de nombreux riverains à Kati – Kambila. Par conséquent, elle contribue à la diminution du taux de chômage.

Grâce à la qualité de nos briques, de nombreuses entreprises et particuliers les utilisent.

La BMS – sa est notre partenaire financier privilégié avec qui nous avons de très bon rapport. La BMS – sa nous accompagne dans tous nos projets, et dans l’avenir, nous souhaiterons pérenniser cette bonne entente.

Il y a aussi l’abnégation du PDG de la SOPROMAC IMMOBILIERE – sa  le docteur en génie civil Adama Bagayoko qui n’est pas un profane en matière de construction, ce qui représente un facteur très important pour nous.

Le choix de son partenaire financier, la BMS – sa a été judicieux. Les collaborateurs qui sont aussi sous son contrôle ne ménage aucun effort à la bonne marche de la société et des différents projets.

Enfin, nous avons de très bons fournisseurs avec qui la SOPROMAC est en très bon therme.

Source : Le Matinal

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct