Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

SESSION D’OCTOBRE DU CNOIIM : l’opportunité d’un diagnostic sans complaisance de la vie du Conseil

Le Conseil national de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Mali (CNOIIM) a tenu sa 2e réunion générale le samedi 26 octobre 2019 à Djicoroni Para. Il se veut désormais une courroie de transmission et un vivier de développement humain au service des populations maliennes.

«Faire de la profession d’infirmier une courroie de transmission et un vivier de développement» ! Tel est l’immense défi que s’est fixé le Conseil national de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Mali (CNOIIM) qui a tenu sa deuxième réunion générale (session d’octobre) le 26 octobre 2019 au siège du Comité national d’éthique pour la santé et les sciences de la vie (CNESS) à Djicoroni Para.

Boubacar Sidiki Diabaté, président du CNOIIM, a appelé solennellement ses collègues venus de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et ceux de Bamako à s’approprier cette mission afin de gagner le combat au bénéfice des populations maliennes. Pour l’accomplir, les membresdu Conseil comptentnotamment sur le ministère de la Santé et des Affaires sociales et les partenaires techniques.

«Nous sollicitons l’accompagnement sans faille de la tutelle et des partenaires», a souhaité le président. Une tutelle à laquelle Boubacar Sidiki Diabaté a réitéré lesdoléances de sa corporation telles que la formation continue du personnel infirmier, la création d’un poste de conseiller chargé de la coordination des soins au cabinet du département de tutelle et d’une direction des soins dans les structures sanitaires, la dotation du CNOOIIMen logistique, l’octroi régulier de la subvention de l’Etat. Sans oublierla réglementation de la création des écoles de santé, l’harmonisation des curricula de formation et l’organisation d’un examen national unique pour l’Etat et le privé. Des doléances qui permettront de mettre de l’ordre dans ce secteur si sensible et que le représentant du ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Mohamed Berthé, a promis d’examiner avec la plus grande attention.

Cette deuxième réunion générale du CNOIIMau titre de l’année 2019 a été convoquée conformément à l’article 84 de ses statuts qui dispose que ladite rencontre regroupe le Conseil national, les conseils régionaux, les conseils de cercle et des communes de l’Ordre et qu’elle est convoquée par le président dans la deuxième quinzaine du mois d’avril pour la première et dans la deuxième quinzaine du mois d’octobre pour la deuxième.

Parmi les résultats obtenus sans appui financier, Boubacar Sidiki Diabaté a énuméré la mise place du bureau du Conseil et de six conseils régionaux à Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Bamako, la validation du règlement intérieur, la mise en application du code de déontologie et les inscriptions quotidiennes à l’Ordre.

La session d’octobrea ainsi permis aux participants venus des régions, cercles et communes de faire un diagnostic sans complaisance de leur organisation et surtout des prévisions importantes.

Présidé par Mohamed Berthé, représentant le ministre Michel Sidibé, cet évènement a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont le deuxième adjoint du maire de la commune IV, Alkaïdi Maïga, et plusieurs autres responsables du secteur de la santé dont des retraités.

LE MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct