Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Semaine journées portes ouvertes de Microcred : Pour mieux échanger avec les clients, les partenaires et le grand public

Les journées portes ouvertes de l’institution de microfinance, Microcred Mali ont débuté le mardi 7 novembre 2017. La cérémonie d’ouverture de cette activité capitale pour Microcred Mali s’est tenue dans la salle de conférence du siège social de l’institution. Elle était placée sous la présidence du ministère de la promotion et de l‘investissement et du secteur privé, en présence du ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Troaoré Oumou Touré, le Président du Conseil d’administration de Microcred, Younoussi Touré, le Directeur Général, Michelet Beaubrun ainsi que le Président de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés (APSFD), Adama Camara.

societe financiere Microfinance caisse epargne microcred mali banque mondiale sfi

Plusieurs personnalités dont l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maiga ont pris part à cette cérémonie d’ouverture. Ces journées portes ouvertes se tiendront du 7 au 9 novembre, soit trois jours d’activités. Ainsi, au menu plusieurs activités sont prévues, il s’agit des animations en stand, notamment des conférences sur diverses thématiques en rapport avec le monde des finances.

Après avoir remercié les invités, le Directeur Général de Microcred Mali, Michelet Beaubrun, a déclaré que le projet d’organiser une semaine porte ouverte est née de la volonté de partager et d’échanger avec leurs clients, partenaires ainsi que le grand public sur certains sujets de l’univers de la finance et de l’inclusion financière. « Nous sommes convaincus que cet événement renforcera la confiance dans le milieu des affaires et contribuera à structurer notre présence », a-t-il souligné.

Pour le PCA, Younoussi Touré, Microcred Mali veut rester fidele et proche de tous ces acteurs. Selon lui, elle permet de mettre en exergue les principales missions de l’institution qui sont de renforcer la proximité géographique avec ses clients, de proposer des produits et services adaptés aux besoins des entrepreneurs, d’améliorer le professionnalisme et la qualité du service clientèle.

Au dire du PCA, Microcred Mali situe son action dans la mise en œuvre de la politique et de la stratégie régionale d’inclusion financière de l’UEMOA. Plus loin, il dira qu’aujourd’hui l’inclusion financière est inscrite parmi les priorités du gouvernement malien qui vient d’élaborer une Politique Nationale de Développement de la Microfinance et Plan d’Action.

Pour le représentant du ministre de la promotion et de l‘investissement et du secteur privé, Abdoulaye Seydou Sissoko, le département se réjoui de la tenue d’un tel événement visant à mieux faire connaître l’institution et au delà ses produits et services de manière à accroître sa contribution à l’inclusion financière. En effet, il a expliqué que le secteur de la microfinance occupe une place importante dans les différentes politiques et stratégies de développement adoptées par le Gouvernement.

De même, il a déclaré que le secteur de la microfinance a enregistré une contreperformance entre 2011 et 2013 avant de commencer à se redresser à partir de 2014. « Il nous faut poursuivre ensemble Etat, dirigeants du secteur l’effort de redressement entamé pour redonner à la micro finance ses lettres de noblesse. Les pouvoirs publics que nous représentons continueront d’appuyer les institutions financières qui ont choisi de s’installer dans notre pays. Car, elles contribuent au développement économique et social du Mali en créant des emplois et en finançant les activités génératrices de revenus. Au Mali, le besoin en financement est fort et les statistiques le prouvent : 80% de la population malienne n’a pas accès à des services financiers », a-t-il précisé.

Tout en ajoutant, que pour combler les besoins en services financiers de la population, qu’il faut des acteurs professionnels et performants. Qu’ils sont convaincus que Microcred Mali pourra contribuer à relever ce double défi du professionnalisme et de la performance pour impulser la dynamique nécessaire afin de promouvoir l’inclusion financière et soutenir le développement économique du Mali.

Ousmane Baba Dramé

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct