Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ségué, le village du Centre victime de manque de pain

Les habitants de Bankass continuent de vivre dans l’incertitude et l’angoisse plusieurs mois encore après la sanglante expédition djihadiste sur Diallassagou et autres localités environnantes.

La zone est au bord de la sanctuarisation par les groupuscules terroristes, puisque les multiples cris de détresse et sonnettes d’alarme ne retentissent que trop faiblement chez leurs protecteurs. Il s’agit notamment des FAMa qui, selon nos sources, se sont illustrés la semaine dernière, par une attitude pour le moins décevante. C’était dans le village de Ségué où l’unique lieu de culte chrétien a fait les frais d’un impitoyable saccage par des assaillants. Alertés auparavant par les villageois sur l’imminence de la menace, les forces régulières s’y sont réellement présentées à la grande satisfaction des habitants dont la joie pouvait se mesurer à la chaleur de l’accueil et aux sollicitudes dont ils ont entouré leurs sauveurs. Ces derniers, rapportent nos sources, ont été couverts de présents de toutes sortes sous forme en vivres et tant d’autres choses pour entretenir leur confort. Mais il fallait sans doute plus pour les fidéliser ou prolonger leurs missions protectrices à Ségué, d’où le contingent de l’armée régulière a fini par plier bagages en excipant d’une absence de leur nourriture de base. Un manque de miches de pain a notamment écourté leur séjour dans cette localité qui vit désormais avec la hantise des menaces de représailles de l’ennemi. L’espoir a ainsi laissé la place à l’anxiété.

 

Rassemblées par la Rédaction

Source:  Le Témoin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct