Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

SEGOU: Le Discours du ministre de la justice et des Droits de l’homme Garde des sceaux à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du palais de justice du tigi de Ségou

La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui revêt une importance capacité pour le ministère de la justice et des droits de l’homme car il s’agit de procéder à l’inauguration d’une des meilleurs infrastructures abritant les juridictions de notre pays. Que le plumage puisse ressembler au ramage, pour reprendre jean de la fontaine.

 

En effet, le cadre ne suffit la justice est aussi un état d’esprit fait de recevabilité, un état d’esprit fait d’éthique et de conscience professionnelle.

Du bon accueil des justiciables à la ponctuation au service en passant par la rédaction des factums dans des délais raisonnable et la célérité dans le traitement des dossiers, riens ne doit être négliger dans le bon accomplissement du service public de la justice

Les valeur de conduite liées à la déontologie et à l’éthique doivent constitue des gardes fous pour éviter des excès et des abus de toutes sortes qui déshonorent les professions judiciaires et expliquent, en grande partie, le fossé existant entre la justice et les justiciables.

J’exhorte également les différents responsable, aussi bien au niveau des juridictions concernées qu’au niveau du département à prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’entretien régulier des bâtiments.

J’exhorte enfin l’Union européenne à faire en sorte que le pajim 2 puisse être la consolidation des acquis du pajim 1 le soutien aux infrastructures demeure une priorité des plus pressantes de mon département

Le mot de gratitude est pour l’Union européenne. Cette cérémonie est sans doute celle de la célébration de l’excellence de la coopération existant entre la République du mali et l’Union européenne dont l’appui dans le cadre du 10e fed, a permis la réalisation d’infrastructures modernes, répondant à toutes les commodités, pour le compte de certaines certaines juridiction du pays pour un coût total de 4.283.170.443 francs CFA.

Ces réalisations ont concerné le tribunal de grande instance de Ségou, le tribunal de grande instance de Sikasso, le tribunal de grande instance de koutiala, le tribunal d’instance de kignan, le tribunal d’instance de bla, le tribunal d’instance de tominian le tribunal d’instance de bafoulabe, le tribunal d’instance de Nioro du sahel, tous logés désormais dans de nouveaux palais de justice

A la tête ces investissements consentis par l’Union européenne figurent le tribunal de grande instance de koutiala, pour 643.967733 Francs cfa et le tribunal de grande instance de Ségou avec ce joyau architecture qui a coûté 662.621.882 francs cfa

En termes de niveau d’investissement dans le domaine des infrastructures du secteur de la Justice, le nouveau palais de justice de Ségou occupé la 3e place après la cour suprême et la cour d’appel de Bamako.

Source : Gouvernement du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct