Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ségou : la FAO au chevet des populations vulnérables face à la variabilité climatique

Le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé a lancé ce jeudi à Ségou au cours d’un atelier le projet de renforcement de la résilience des populations vulnérables face à la variabilité climatique. C’était en présence de plusieurs invités notamment le représentant de la FAO, Amadou Alkory Diallo. Ledit projet cible les Régions de Gao, Mopti et Tombouctou. Initié par la FAO, ce projet est financé à hauteur de 1 300 000 000FCFA par le programme de coopération de la Suède dans notre pays.

Il sera mis en œuvre pendant 18 mois visant le renforcement des capacités des ménages à faire face à la variabilité climatique. Il est aussi question d’amélioration des revenus monétaires des ménages vulnérables dont principalement ceux dirigés par des femmes. Aussi le projet travaillera pour l’amélioration de la nutrition et de la protection sociale des bénéficiaires. Par ailleurs, la mise en œuvre d’activités de type d’urgence humanitaire à savoir des distributions d’intrants agricoles et d’élevage et des formations, le projet mettra aussi l’accent sur des investissements structurants dans les zones d’intervention au profit des ménages cibles. Il s’agit notamment de la réhabilitation des périmètres irrigués villageois (PIV), de l’aménagement de périmètre maraichers, la réalisation de forage pastoraux. Ce projet bénéficiera au moins 4 000 ménages. Ces ménages seront renforcés pour leur permettre de faire face aux chocs climatiques et de sortir durablement de l’extrême pauvreté et de l’insécurité alimentaire. Pour M. Diallo de la FAO, ce projet répond au souci de la FAO et ses partenaires d’aider le Mali notamment les populations affectées par la variabilité climatique à y faire face. Il faut en effet, reconnaitre que malgré l’engagement des autorités du pays, l’extrême pauvreté et la vulnérabilité chronique à l’insécurité alimentaire et nutritionnelles affectent environ 25% de la population dont les plus exposées sont les ménages ruraux vivant dans les zones où la production agricole et pastorale est incertaine et où les sources alternatives de revenus sont limitées. Ainsi pendant les deux jours de l’atelier participants seront informés et sensibilisés sur les objectifs du projet mais aussi et surtout sur son approche et ses axes d’intervention afin qu’ils s’en approprient. Le ministre de l’Agriculture Dr. Nango Dembélé s’est réjoui de cette belle initiative qui vient renforcer les efforts de l’Etat dans le domaine. Le ministre reconnait que notre pays, connait d’énormes difficultés liées aux effets néfastes de la variabilité climatique. Malgré les efforts du gouvernement et de ses partenaires indique Dr Nango Dembélé force est de constater que le rythme cyclique de ces perturbations climatiques et sécuritaires doit être pris en compte dans le quotidien de notre combat pour le bien-être des populations vulnérables. C’est pourquoi a soutenu le ministre, actuellement les efforts sont essentiellement orientés vers les actions assurant une sécurité alimentaire durable, garant de toute stabilité sociale et économique. Dans cette lutte, le ministre apprécie l’accompagnement de la FAO à travers des projets et programmes depuis 4 décennies. Ces interventions dit-il ont permis d’atténuer les effets néfastes des chocs multidimensionnels surtout ceux liés à la variabilité climatique sur les personnes vulnérables. Dr. Nango Dembélé a au nom de tous les départements impliqués dans la mise en œuvre dudit projet leur soutien et accompagnement. Qui dit-il se manifestera à travers la contribution des services techniques régionaux, l’appui technique et le suivi des activités. Il a conclu en invitant tous à accompagner la FAO afin que tous les objectifs de ce projet puissent être atteints.
Dily Kane
Mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct