Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Scandale de marché de gré à gré: plus 2,3 milliards entre Bill, Boubou et Sinsin pour les bulletins de vote et les spécimens

Le gouvernement du Mali, lors du Conseil des ministres tenu ce mercredi 13 mai 2020, par visioconférence, sous la présidence du président Ibrahim Boubacar KEITA, a approuvé a posteriori le marché passé par entente directe par le ministère des Finances avec le Patron des Patrons du Mali, le chantre de la transparence, l’auto-proclamé Rambo de la lutte contre la corruption, Mamadou Sinsin Coulibaly.

Ce marché de gré à gré et en lot unique, qui jure avec toutes les règles de transparence, est relatif à la fourniture des bulletins de vote et spécimens de bulletins de vote pour les élections législatives passées, en d’autres termes celles coronavirusées du 29 mars et 19 avril de 2020.
Le marché est conclu entre le Gouvernement de la République du Mali et la société IMPRIM COLOR appartenant au principal pourfendeur du régime, le président du Conseil national du patronat malien, Mamadou S Coulibaly pour un montant TTC de 2 milliards 364 millions 783 mille 708 francs CFA et un délai de livraison de 05 jours. Quelle prouesse !!! On n’est pas Patron des Patrons pour rien ! Au moins le Mali peut se targuer d’avoir un opérateur économique qui peut produire toutes les bulletins de ses législatives (premier tour et second tour) en 5 jours ! En tout cas, c’est ce que dit le communiqué du conseil des ministres.
Dans les secrets du business, on raconte que le deal a été convenu entre l’opérateur économique, Coulou de Klédu, Bill, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation et Boubou Cissé le ministre des Finances depuis le 2 mars via leurs représentants respectives. Imprim Color a exécuté le marché avec l’aval et la bénédiction du gouvernement, en toute discrétion… Et dire que c’est facile de crier à la corruption quand on est un adepte des ententes mafieuses, pardon, directes ; ni vu ni connu… Mais bien sûr on vous dira que c’est légal et que c’est prévu par l’article 58 du décret N°2015-0604/P-RM du 25 septembre 2015 portant code des marchés publics et des délégations de services publics.

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct