Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sadio Camara sur la fête de l’armée : « Nous célébrons également les 61 ans de cohésion, de fierté, d’espoir, et de reconnaissance de la nation pour ceux qui l’ont rendu service »

Les Maliens, unis comme un seul homme, ont, partout dans le pays, célébré le 61e anniversaire de l’armée malienne. Cet évènement, plein de sens et de leçons pour la vie de la nation a été célébré avec brio par les plus hautes autorités du pays, ce  jeudi 20 janvier 2022, au camp Soundjata Keïta de Kati. Occasion saisie par le jeune colonel Sadio Camara, ministre de la Défense et des Anciens combattants du Mali de rendre un vibrant hommage à ses frères d’armes.

Après avoir rendu hommage aux militaires maliens et étrangers tombés pour le pays, le ministre Camara a expliqué l’importance de l’évènement. De prime abord, il a  souligné au public que ladite cérémonie « se veut sobre », au vu de la situation qui prévaut en ce jour difficile pour le Mali et le monde entier. C’est une cérémonie sobre, mais indispensable. Parce qu’il s’agit, selon lui,  de l’expression de la nation entière envers ses fils qui ont fait le sacrifice ultime pour la défendre. « Nous commémorons aujourd’hui le 61ème anniversaire de l’armée malienne. Depuis la création de cette belle institution, les vaillants soldats maliens n’ont pas cessé de se montrer dignes d’être les héritiers  des fiers guerriers des grands empires ayant précédé la République du Mali »,  déclare le colonel.

Aussi, le ministre trouve que cela fait  61 ans que les militaires maliens se battent en ignorant les dangers. Cela, dit-il,  pour que la nation reste une et indivisible. Le chef du département prouve que les soldats maliens se battent également  pour que les enfants du pays continuent de représenter  l’avenir auquel le peuple aspire. « Pendant ce temps, les braves épouses et familles des militaires supportent l’absence de leurs hommes, partis au front. Elles surmontent les chagrins, l’angoisse, la douleur et parfois la solitude pour, dit-il, mener un combat important que celui des hommes ».  C’est pourquoi, confie le ministre, « nous célébrons également les 61 ans de cohésion, de fierté, d’espoir, et de reconnaissance de la nation pour ceux qui l’ont rendu service ». Cette commémoration intervient au moment où les forces de défense et de sécurité marquent l’effectivité de leur montée en puissance, avec des résultats remarquables sur le terrain, se félicite le ministre de la Défense et des Anciens combattants. Sans complexe, poursuit le colonel, l’armée malienne affiche, désormais, son nouvel état d’esprit résolument tourné vers la reprise de l’initiative avec des modes d’actions novateurs, surprenant à la fois l’adversaire et  les plus sceptiques des amis. Célébré en présence du colonel Assimi Goita, président de la transition, ce 61ème anniversaire a été l’occasion pour le ministre  de signaler  que cette dynamique (montée en puissance des FAMa) est le fruit d’un  effort sans précédent dans l’histoire du Mali. Mettant l’occasion à profit, Sadio s’est brièvement exprimé sur la construction de 4000 logements pour les militaires et paramilitaires. Dans ce discours du ministre, il ressort que le président de la transition  a fait montre de sa reconnaissance aux familles restées derrières les vaillants soldats. Il l’a fait en remettant le chèque d’un montant de 2 milliards 399 millions 248 milles 800 FCFA à leurs ayants droits, témoigne le ministre. « La remise de ce chèque n’est pas que symbolique, c’est la concrétisation de l’attachement du personnel à l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires et de leurs familles », a-t-il signalé. Puis de renchérir : «  Le militaire malien s’est toujours engagé pour sa patrie. Il est donc normal que la patrie prenne soin de ceux qu’ils (militaires) laissent derrière eux » a-t-il rappelé. D’où ces propos : « Chères épouses, sachez que vous ne serez jamais des veuves. Sachez que vos enfants ne seront jamais des orphelins dans la République du Mali. Je vous demande de continuer ce que vous avez toujours fait,  c’est-à-dire, précise le ministre : éduquer nos enfants, prendre soin de notre avenir, continuer l’œuvre commune que nous menons ensemble pour l’édification de la nation ». En vous demandant cela, « je parle au nom de vos maris qui se sont sacrifiés pour une cause à laquelle ils croyaient,  parce qu’ils savent que la mère patrie reste et restera toujours là pour leur famille », rassure le jeune ministre.

Aïda Beïdy Soumaré

Source: Le Pays

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct