Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Révision des listes électorales : Moins de 23 000 transferts effectués en un mois

Les autorités de la transition regrettent un faible taux de participation des populations à la révision des listes électorales. Pendant tout le mois d’octobre, il y a eu moins de 23 mille transferts effectués à travers le pays. L’administration territoriale annonce ainsi une autre révision exceptionnelle des listes électorales, sans donner une date précise pour le démarrage de cette opération spéciale.
La révision annuelle des listes électorales (RALE) s’est déroulée du 1er au 31 octobre 2021. Sur toute l’étendue du territoire, « juste 22 041 transferts ont été effectués », regrette la direction nationale de l’administration territoriale. Ses responsables jugent ce taux très faible, compte tenu du déplacement des populations.
Koulikoro a enregistré le plus grand nombre de transferts, avec 8624 cas, dont plus de 4000 femmes. A Bamako, Taoudenit et Menaka, il n’y a pas eu de transfert, précise l’administration territoriale. Par ailleurs, elle annonce qu’il y a eu 41365 radiations à travers le pays.
Le traitement de ces dossiers est en cours, indique le directeur national de l’administration territoriale. Abdoul Salam Diepkilé déclare aussi que « juste après, une opération exceptionnelle de révision sera lancée ». Il souligne toutefois que la date n’est pas encore fixée. Cette opération va concerner les Maliens établis à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Plus de 700 mille potentiels nouveaux électeurs sont ciblés pour l’inscription sur les listes électorales lors de cette révision spéciale. Rappelons que ces personnes ont déjà été enrôlées lors d’une opération spéciale du Recensement Administratif à Vocation d’État Civil (RAVEC) qui a duré trois mois à l’intérieur du pays et dans les différents consulats du Mali à l’extérieur.
La Coalition pour l’Observation Citoyenne des Élections au Mali (COCEM) estime que ce faible taux de participation des populations à la révision des listes électorales s’explique par le manque de sensibilisation. Drissa Traoré, président de la COCEM salue l’organisation d’une opération spéciale d’enrôlement.

Source: L’Aube

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct