Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Réunis en Assemblée générale: Les membres de la Fédération des orpailleurs décident de respecter la décision du gouvernement Ils demandent la libération des exploitants arrêtés par la gendarmerie

Réunis en Assemblée générale – Les membres de la Fédération des orpailleurs décident de respecter la décision du gouvernement Ils demandent la libération des exploitants arrêtés par la gendarmerie

 

Les  membres de la Fédération nationale des orpailleurs du Mali (FNOM) ont tenu, dimanche 16 juin, à Hamdallaye ACI, une grande assemblée générale. L’objectif de cette rencontre était d’informer les membres de la Fédération suite à la décision du gouvernement de suspendre les activités d’exploration et d’exploitation aurifère par drague sur les cours d’eau au Mali sur toute l’étendue du territoire malien pour une durée de 12 mois.

Prenant la parole, le président de la FNOM, Seydou Kéïta a déclaré que dans les jours à venir, une délégation de la FNOM rencontrera le département de tutelle, le Premier ministre, voire le Président de la République pour mieux échanger avec eux sur la réorganisation du secteur de l’orpaillage et les avantages. « Nous respectons la décision du gouvernement de suspendre les activités sur le fleuve. Nous donnons l’assurance que la FNOM, pour manifester sa bonne volonté, fera une descente musclée tout le long du fleuve pour déguerpir toutes les dragues afin de mieux organiser le secteur qui peut mieux contribuer au développement économique du Mali  » a-t-il déclaré.

Suite à la saisie et à l’arrestation des exploitants de dragues, le mardi 4 juin, à Bamako et environs par la gendarmerie, le président de la FNOM a demandé « leur libération ». Cependant, il a donné l’assurance de mobiliser ses troupes pour mettre de l’ordre dans ce site d’orpaillage traditionnel qui est, depuis quelques temps, sous l’emprise dévastatrice des malfaiteurs

S’agissant de l’utilisation des produits chimiques, il a été clair et formel. »Malgré l’interdiction par le ministère en charge des Mines de l’utilisation des produits chimiques dans l’orpaillage, le phénomène bat son plein sur les sites d’exploitation artisanale. Il est de plus en plus grandissant et les coupables ne s’en cachent d’ailleurs plus. De nombreux sites et villages sont devenus le théâtre d’une cyanuration abusive et incontrôlée qui ne dit pas son nom. Et ces produits sont utilisés par des étrangers et par des Maliens » a-t-il affirmé.

A en croire le président de la FNOM, le trafic jouit d’un réseau bien structuré. « C’est un circuit organisé qui connaît une forte complicité des cadres des régions et des élus locaux, sans oublier certains acteurs miniers » révèle-t-il. Avant de déplorer, « l’utilisation abusive de produits chimiques sur les sites d’orpaillage. L’objectif, selon lui est de  » mobiliser les troupes pour mettre de l’ordre dans ce site d’orpaillage traditionnel qui est, depuis quelques temps, sous l’emprise dévastatrice des malfaiteurs ».

A DIABATE

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct