Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rétablissement de l’unité nationale : AOK et ATT attendus au tribunal de l’histoire !

Le défi de la restauration de l’unité nationale ne peut être relevé sans leur implication. Il s’agit bien des anciens présidents, dont Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré. Ces deux chefs d’Etat, sont plus que  jamais interpellés face au devoir national.

« En vous confiant sa destinée à un moment donné de son histoire, le peuple malien faisait de vous les dignes héritiers des héros de l’Indépendance nationale, les sentinelles pour la sauvegarde de l’Unité nationale et des acquis démocratiques » déclare Manassa Danioko, présidente de la Cour Constitutionnelle dans un courrier officiel, adressé à Alpha Oumar Konaré.

Dans ce courrier, Manassa, rappelle  au président Konaré, la nécessité de son implication pour la réalisation d’un sursaut national. Mieux, elle souligne à AOK, que son influence pourrait être d’un grand atout dans le cadre du processus de sortie de crise pour le Mali. «  Le législateur ne vous-a-t-il pas consacré un statut depuis 2012 ? » questionne-t-elle le premier  président de la République démocratiquement élu.

Par contre, elle dira que cette consécration, ne doit être nullement, la fin de l’engagement patriotique des anciens présidents, surtout quand, la nation a besoin d’eux pour construire le pays.  «  Aujourd’hui, les piliers de celle-ci sont fortement fragilisés par la crise multidimensionnelle qui prévaut dans notre pays » a-t-elle signalé.

De façon très claire, la présidente de la Cour Constitutionnelle du Mali, n’est pas partie avec le dos de la cuillère pour démontrer à l’ex Chef de l’Etat Alpha Oumar Konaré, l’impact que son implication, pourrait avoir sur la réussite des efforts qui sont en cours pour la cohésion nationale.

Les dérives de Mamadou Ismaël Konaté !

Au moment, ou tous les bons Maliens cherchent des solutions pour permettre au pays une sortie de cette crise inédite de son existence, certains sont derrière leur petit écran de téléphone pour saboter les efforts. C’est le cas pour l’ancien ministre de la Justice, Mamadou Ismael Konaté. Voyant du mal partout et en tout, il saute sur le courrier de la présidente de la Cour Constitutionnelle pour vouloir, se lancer dans une leçon de droit sur son compte twitter.  Mais, il oublie que : «  Quant, il s’agit du Mali, aucun sacrifice n’est de trop ».

D’ailleurs, après sa tentative d’introduire, un esprit malveillant à ce courrier de Manassa, il a été ramassé par un internaute en ces termes : « Mamadou Ismael Konaté, n’a rien foutu au ministère de la Justice. Il doit la fermer». Le paradoxe, est que ceux-là, qui s’en donnent  à de telles pratiques, comme cet éternel populiste en robe noire, sont acteurs à part entière de cette crise.

Depuis, qu’il a été chassé de son fauteuil du ministère de la Justice, Garde des Sceaux pour insuffisance de résultat, Mamadou Ismaël Konaté, s’est curieusement transformé en plus grand pourfendeur des actions du gouvernement. Ainsi, ce ‘’piètre’’ ancien ministre n’a trouvé mieux à faire que de se rebeller  contre  son ancien employeur. Pour ce faire, le réseau twitter est devenu son box d’avocat pour dénigrer le Président IBK, et les actions du gouvernement. Déjà grillé par le chroniqueur-activiste ‘’Ras Bath’’ Mamadou Ismaël Konaté, avec son sobriquet populaire ‘’Prouti Prata’’ peine à se faire une nouvelle virginité de juriste auprès de l’opinion publique nationale.

Le cri de cœur de la jeunesse à ATT

En asile  actuellement au Sénégal, l’ex président Amadou Toumani Touré, pour certains Maliens pourrait être d’un grand apport dans le cadre du processus de restauration de l’unité nationale.

De façon, très claire Bouba Fané, un jeune très engagé pour la cause de la patrie, a lancé un appel à ce dernier pour contribuer au processus de cohésion nationale.  Cela, faut-il le souligner, après qu’ATT, ai été contacté par le triumvirat des facilitateurs  du dialogue national inclusif.

« Vous maitrisez la langue dogon, peulh et tout le centre vous respecte, donc nous voulons que vous rentrez au bercail pour contribuer à mettre fin  à cette crise malienne, car vous en savez beaucoup. La jeunesse malienne veut que tu viennes même sans une autorisation présidentielle » a-t-il plaidé auprès d’ATT.

Bien conscient, que c’est le président IBK, qui a été l’initiateur dans un 1er temps du retour d’ATT au Mali, l’activiste Fané lui sollicite encore de faire d’autres sacrifices, pour confier à son ‘’grand frère’’ le statut d’ambassadeur de la sortie de crise.  «  Cela, permettra à ATT de collaborer étroitement  avec Dioncounda » a-t-il proposé.

Aussi, il a proposé qu’Alpha Oumar Konaré, puisse venir en renfort à Tiébilé Dramé sur les thématiques de diplomatie. Tout cela est possible.

Par Mariam SISSOKO

 

Source: Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct