Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Résolution de la crise au Mali: les femmes de média sollicitées

Dans le cadre de la célébration du 08 mars, le Journal satirique ‘’Le Hérisson’’ a organisé un déjeuner de presse, à l’intention des femmes de médias, pour inciter celles-ci à s’impliquer davantage dans la résolution de la crise au Mali.

C’était sous la présidence de M. Youssouf CISSE, magistrat et Directeur de publication dudit journal, en présence Mme TRAORE Oumou CISSE et M. Fasseri TRAORE, jeune leader.

Destiné aux animatrices et journalistes des radios et télévisions maliennes, cette rencontre, qui a eu lieu le 09 mars dernier au siège du journal le ‘’Hérisson’’ à Bamako, s’inscrivait dans la droite ligne de la mise en œuvre de la résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité des Nations Unies, portant sur les femmes, la paix et la sécurité d’une part.

« Le rôle des femmes dans la société malienne est un atout pour le Mali. Si elles jouent pleinement leur rôle, à travers les secteurs d’activité », a déclaré M. CISSE, avant d’insister sur l’indispensable implication de ces professionnelles des ondes dans le processus de paix pour une résolution définitives de cette crise.

Après s’être réjouie de la présence effective de l’ensemble de ses membres, la présidente en exercice du Réseau des femmes, Mme TRAORE, a exhorté les femmes de média à aller au-delà de l’intérêt qu’elles ont accordé aux évènementiels pour s’impliquer davantage de façon significative et efficace, dans le processus de paix, à travers des productions radiophoniques et télévisée de qualité.

« Des productions visant non seulement à renforcer la cohésion sociale, mais aussi à donner de la visibilité aux activités des femmes, c’est de cela qu’il s’agit » a-t-elle précisé.

Mme TRAORE a profité de l’occasion pour solliciter l’appui des amis partenaires techniques et financiers du Mali pour renforcer les capacités des femmes de radio et de télévision sur des thématiques liées aux questions de violences faites aux femmes, aux droits de l’Homme, ainsi qu’un soutien logistique pour l’acquisition de matériel audiovisuel.

Le jeune Fasseri TRAORE a, quant à lui, salué l’initiative des femmes.

Selon lui, les femmes sont amenées à assumer toute leur part de responsabilités, surtout dans le contexte politique actuel au Mali.

« Vous avez un rôle important à jouer dans le cadre de la recherche de la paix et de la réconciliation dans notre pays qui traverse une période de fragilité sans précédent», a-t-il ajouté. En outre, le dirigeant de l’Union des déguerpis et des démunis a recommandé aux femmes d’être davantage organisées et de s’unir, car c’est : « à ce seul prix qu’elles pourront mener la lutte pour le retour de la paix au Mali, » a-t-il martelé.

Les femmes de média ont, à leur tour, remercié les organisateurs de ce déjeuner à leur honneur.

Ainsi, Kadiatou DOUCOURE de la Radio Guintan a, au nom des femmes de médias, promis de s’impliquer davantage dans la résolution de cette crise qui n’a fait que durer dans notre pays. « Cependant cela n’est pas très facile, sans une formation adéquate des professionnelles de média. Il faut que chaque femme de média maitrise les techniques de collecte et de diffusion des informations en temps de crise. Il est nécessaire que chacune d’entre nous maitrise les textes nationaux et internationaux sur la protection des droits de l’Homme. Ainsi, la tache nous sera très facile », a-t-elle dit, avant de rassurer leurs partenaires de la disponibilité des femmes de média pour la promotion de la paix au Mali

PAR CHRISTELLE KONE

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct