Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Régulation de la communication : Le centre de monitoring et de contrôle des médias audiovisuels est désormais opérationnel

Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, a procédé mardi 15 janvier à l’inauguration du centre de monitoring et de contrôle des médias audiovisuels. C’était en présence du président de la Haute autorité de la communication, (Hac), Fodié Touré, de l’ambassadeur du Maroc au Mali, M. Hassan Naciri, et du président de la Haute autorité de la communication du Maroc Ben Haissa Asloum.

Ce nouveau centre est un instrument de très haute technologie qui a pour mission d’assurer le monitoring des médias audiovisuels, celui de la presse écrite et en ligne. Concernant l’audiovisuel, il permet la réception, 24/24 et 7 jours sur 7 des programmes audiovisuels, sonores et télévisés édités par les services opérant sur le territoire malien. Le centre permet également l’enregistrement, le stockage et l’archivage desdits programmes sur la plateforme technique centrale installée dans les locaux.

Le logiciel permet aux utilisateurs habilités d’accéder, sur leur poste de travail, en direct ou en différé, à tous les programmes audiovisuels enregistrés sur une année, et classés par service, année, mois, jour et heure. Entièrement paramétrable, le logiciel permet aussi de vérifier l’équité d’accès des organisations politiques, syndicales et professionnelles aux médias. Il permet, notamment en période électorale, le comptage et le relevé des temps de parole des personnalités politiques et des candidats sur les télévisions et les radios à couverture locale, régionale et nationale.

Dans son intervention, le président de la Hac du Mali, Fodié Touré, a rappelé que l’accomplissement de la mission de régulation de la communication, confiée à sa structure, exige des moyens conséquents. À cet effet, il a indiqué que la Haute autorité de la communication, dès son installation, a fait de sa dotation, en équipements techniques, une priorité à laquelle le gouvernement a attaché du prix. Avant de souligner que le centre de monitoring a été entièrement financé par le budget national.

Aux dires de Fodié Touré, la mise en place du dispositif de la HMS pour le monitoring des médias au Mali par les experts de la Haute autorité de la communication du Maroc, est une manifestation des excellentes relations qui existent entre le Mali et le Maroc. Ces relations, dit-il, ouvrent aujourd’hui le chapitre de la coopération entre les instances de régulation de la communication des deux pays dans les domaines de ce secteur. M. Fodié Touré a assuré à son homologue du Maroc que sa structure œuvrera au renforcement de cette coopération millénaire, établie et consolidée à l’épreuve du temps et des contingences.

Son homologue marocain, Ben Haissa Asloum, a expliqué que la consolidation démocratique des sociétés passe par la garantie de l’éthique et de la régulation de la liberté d’accès aux médias. Et ces installations dans les locaux de la Hac du Mali, estime-t-il, est une belle illustration de ce que les deux pays peuvent faire ensemble dans le cadre d’un partenariat expert, diversifié et tourné vers l’avenir. «Nous sommes contents qu’à partir d’aujourd’hui, la Hac du Mali puisse rejoindre notre club amical des régulateurs», a-t-il déclaré.

Dans son intervention, l’ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri, a confié que ces outils permettront à la Hac du Mali de passer à la vitesse supérieure dans l’exécution de la délicate mission de veille en matière médiatique sur le respect des règles du jeu démocratique, de la diversité, du pluralisme et de garantie à l’accès équitable en moyens audiovisuels.

Assan TRAORE/ Stagiaire

Source: Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct