Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Réélection pour un second mandat: Macron félicite IBK pour sa réélection

Le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a procédé ce jeudi à la proclamation des résultats provisoires complets du deuxième tour de la présidentielle. Ces résultats, qui donnent une large avance au président IBK sur son challenger Soumaila Cissé, consacrent sa réélection à la tête du Mali pour un second mandat. Fort de cette gloire, IBK a reçu hier plusieurs félicitations, notamment de son homologue français, Emmanuel Macron, de l’ancien président français, François Hollande et du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guteres.

C’est donc Ibrahim Boubacar Keïta qui remporte le second tour de l’élection présidentielle de 2018 avec 67,17 % des suffrages contre 32,83 % pour son adversaire Soumaïla Cissé.
Si le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, et ses supporters continuent de contester les résultats proclamés, le président sortant a déjà reçu des messages de félicitation de plusieurs personnalités, à travers le Monde, dont Emmanuel Macron de France, l’ancien chef de l’État français, François Hollande, et le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.
Le Président de la République française, Emmanuel Macron, a appelé son homologue Ibrahim Boubacar Keïta pour le féliciter pour sa réélection à la présidence du Mali.
Il « a rendu hommage à l’ensemble des acteurs maliens qui se sont mobilisés pour la tenue des élections et salué la contribution des observateurs nationaux et internationaux».
Le Président Macron a réitéré l’engagement de la France à se tenir aux côtés des autorités et du peuple maliens pour surmonter le défi de la lutte contre le terrorisme et favoriser l’investissement et le développement économique.
Après Emmanuel Macron, son prédécesseur, François Hollande, a aussi appelé le président IBK pour le féliciter pour sa réélection à la présidence du Mali. L’ancien président français a profité de l’occasion pour encourager le président réélu à rassembler les Maliens dans le cadre de l’accord de paix et à assurer à tous la sécurité et le développement.
Réélu pour un second mandat de 5 ans, le président IBK, qui rentrera en fonction le 4 septembre prochain, aura la lourde tâche de renforcer la paix et la réconciliation, l’unité et la cohésion sociale ; renforcer la lutte contre le terroriste et l’insécurité.
Très loin de la tradition malienne qu’il évoquait lorsqu’il avait reconnu, à la surprise générale, sa défaite à l’élection présidentielle face à IBK en 2013, Soumaïla Cissé, leader de l’opposition, n’a pas félicité cette fois-ci son grand frère et adversaire IBK pour sa brillante victoire. Va-t-il attendre la proclamation définitive de la Cour constitutionnelle pour le faire ? Ou restera-t-il dans la contestation ?
Lui et son camp accusent le président IBK et le gouvernement d’avoir profité de l’insécurité, née des violences djihadistes et ethniques, pour organiser la fraude et gonfler le résultat du président candidat.
Au fait, après sa troisième défaite à une présidentielle (2002 face à ATT, 2013 et 2018 face à IBK), Soumaila Cissé et son camp ont déclaré, ce jeudi 16 août que la victoire pour un second mandat du président Ibrahim Boubacar Keïta « ne reflète pas la vérité des urnes et sera contestée « par tous les moyens démocratiques » y compris devant la justice.
Des déclarations qui ne surprennent guère les Maliens puisque jusqu’au bout du processus électoral et à la veille de la proclamation des résultats, Soumaïla Cissé, a déclaré qu’il rejetait à l’avance une partie des résultats.
Après la proclamation des résultats, le Gouvernement a invité, dans un communiqué « les Maliens et les Maliennes (…) à œuvrer pour la préservation d’un environnement de paix et de stabilité, gage du redressement de notre pays, à s’unir et à se rassembler davantage pour faire face au seul défi qui vaille, celui du développement, qui ne peut se réaliser que dans la paix et la cohésion nationale ».
Le Gouvernement rassure l’opinion publique nationale et internationale de sa détermination à œuvrer pour le maintien et le renforcement de la paix, de la sécurité et de la stabilité.

Par Sidi DAO

Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct