Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Recensement Général de la Population et de l’Habitat Le ministre Adama Tiémoko Diarra a lancé la campagne dans la cité des rails

L’hôtel Kamancolé de Kayes a servi de cadre, le 19 août 2019, au lancement officiel du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH). La cérémonie était présidée par le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population, Monsieur Adama Tiémoko Diarra. C’était en présence des autorités administratives, politiques et coutumières de la région.

 

Selon, le ministre Adama Tièmoko Diarra, le RGPH fournit des données sociodémographiques pertinentes fiables, à jour et désagrégées jusqu’au niveau géographique le plus fin, permettant de prendre en compte les variables démographiques ajustées dans les programmes et stratégies de développement de notre pays jusqu’au niveau subsidiaire.

 » Le RGPH, répond aussi aux exigences des engagements de notre pays dans la mise en œuvre des stratégies nationales, sous-régionales, continentales, voire, mondiales, notamment, le CREDD, l’Agenda 2060 (l’Afrique que nous voulons) et les ODD des Nations Unies « ,a-t-il souligné.

A l’en croire, toutes ces stratégies visent l’amélioration des conditions de vie et d’existence de nos populations, une préoccupation de nos plus hautes autorités.  » La réussite de ces différentes stratégies nécessite la disponibilité d’une masse importante de données statistiques pour suivre et évaluer les progrès vers l’atteinte des objectifs visés « , a affirmé le Chef de Département l’Aménagement du territoire et de la Population.

Rappelons que le RGPH, est une opération qui comporte plusieurs phases, dont la cartographie censitaire, le recensement pilote, et le dénombrement proprement dit des populations. » La cartographie censitaire, qui est la phase en cours, vise, entre autres, à faire l’inventaire de tous les sites habités, l’estimation de la population à recenser et la délimitation des aires de dénombrement « , a soutenu le ministre.

Et d’ajouter :  » c’est une opération décennale de grande envergure, nécessitant l’implication de tous les acteurs, et dont les premiers ont lieu en 1976, 1987, 1998 et 2009. Contrairement à ces recensements précédents où l’on a utilisé les supports en papier pour la collecte des données, cette 5ème édition du RGPH sera menée à l’aide d’outils informatiques et procédera  à l’usage massif des nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, des technologies géo spatiales avancées et du système d’information géographique « .

En outre, il a indiqué qu’à l’issue du cinquième RGPH en cours, notre pays disposera des données statistiques au niveau géographique le plus fin possible, notamment, le village, le quartier, la fraction, etc.   » Dans un contexte marqué par l’approfondissement de la décentralisation, le RGPH constitue, à n’en pas douter, une source importante pour l’élaboration des programmes de développement au niveau des collectivités territoriales « .

Le ministre a lancé un appel aux autorités administratives, élus nationaux et des Collectivités Territoriales, responsables coutumiers et religieux, leaders de la société civile, et populations des villes et des campagnes, à s’impliquer activement pour la réussite de cette importante opération.

Il convient de signaler qu’au cours de son séjour dans la cité des rails, le ministre Adama Tiemoko Diarra, accompagné du Gouverneur, du Maire et du Préfet, a rendu une visite de courtoisie aux notabilités de la ville, notamment,  les familles Diarra, Niang et Diallo et celle du Grand Imam.

Tous ont salué cette marque de respect à leurs endroits et ont fait des bénédictions pour la mission et pour le Mali.

A.D

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct