Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Qui est Farouk Miya, le virevoltant milieu de terrain de l’Ouganda ?

Farouk Miya ne fait pas encore partie des grandes stars de la CAN. Mais depuis plusieurs années déjà, il est attendu comme l’enfant prodige en Ouganda. FF.fr vous raconte cinq choses à savoir sur le grand artisan de la victoire face à la RDC (2-0).

Son surnom, «un chasseur qui ne manque jamais sa cible»

Dans cette CAN 2019, Farouk Miya n’aura pas attendu longtemps avant de démontrer que le mythe autour de son pied magique était bel et bien réel. Sur corner, puis sur coup franc, il a adressé deux superbes passes décisives à ses attaquants. Les supporters ougandais lui ont attribué le nom de «Muyizi Tasubwa», littéralement «un chasseur qui ne manque jamais sa cible.» Une chose est sûre, nous reverrons très vite son formidable pied droit à l’action.

Il a participé à un programme de détection de footballeurs en Afrique

La révélation de Farouk Miya en tant que footballeur s’est faite en deux temps. C’est à l’école de St. Mary’s à Kitende, en pratiquant divers sports dont le football, qu’il se fait repérer par le coach de l’école, Edward Golola. Ce dernier décide alors de le mettre à l’essai au Vipers SC. Mais c’est surtout sa participation au programme de détection africain Airtel Rising Stars qui va le révéler. «Je jouais pour la région du Buganda au milieu de terrain, racontait-il à Kawowo Sport en 2015. A l’époque, je ne me suis pas démarqué comme un joueur technique, mais surtout comme un joueur discipliné.» Il semblerait que le temps ait fait le reste…

Déjà en sélection à 16 ans, 7 mois et 23 jours

Le milieu ougandais est un joueur d’une précocité rare. Formé tout près de sa terre natale au club de Vipers SC dans la ville de Wakiso, il est depuis tout jeune le grand espoir de son pays. En juillet 2014, à l’âge de 16 ans, il enfile sa première tunique en sélection nationale. Toujours très régulier avec son pays, il fait déjà partie des joueurs cadres de l’Ouganda, à seulement 21 ans. Il a déjà participé à 32 matches avec les Grues pour 11 buts et 3 passes décisives. Surtout, il a déjà marqué lors d’une CAN, c’était en 2017 lors d’un match de la phase de groupes face au Mali (1-1). Et de quelle manière…

Passé par le Standard de Liège et l’Azerbaïdjan, il joue maintenant en Croatie

A tout juste 18 ans, le jeune Miya quitte son Ouganda pour la Belgique et le Standard de Liège. Là-bas, il ne parvient pas à s’imposer et enchaîne les prêts. Il va d’abord s’essayer à Mouscron avant de partir faire un tour du côté de la D1 azerbaïdjanaise au FK Sabail. Cette saison dans le Championnat croate, il a disputé trente matches pour cinq buts et cinq passes décisives. Bien installé à Gorica, il pourrait vite plier bagage pour un club plus huppé en cas de bonne performance à la CAN.

Ses idoles sont Ronaldo et Aubameyang

Lors de son interview donnée à Kawowo Sport, il avait déclaré s’inspirer du professionnalisme et de la rigueur de travail du formidable footballeur qu’est Cristiano Ronaldo, ainsi que du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang. A 21 ans, cette CAN pourrait être une belle vitrine pour le milieu offensif ougandais, qui a tout pour se construire un avenir resplendissant. Il ne reste plus qu’à lui souhaiter la même carrière que ses deux idoles…
Nicolas Jambou
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct