Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour la qualité des données sanitaires 2018 du logiciel DHIS2 : 2 hôpitaux, 4 CSRéf et 10 CSCom primés

Sur 1371 CSCOM, 62 CSREF et 13 hôpitaux qui ont pris part à la deuxième édition du prix pour la qualité des données sanitaires 2018 du logiciel DHIS2, seulement seize (16) hôpitaux et centres de santé ont été primés.

La cérémonie dédiée à la remise de prix a eu lieu le 11 juillet 2019 à l’Hôtel Sheraton de Bamako, en présence du représentant du ministre de la Santé et des Affaires Sociales, de la Directrice de MEASURE Evaluation, Dr Aminata Traoré, du Directeur du CPS, M. Ali Diop et du Représentant du Maire de la Commune IV du district de Bamako.

Il s’agit en effet, de promouvoir la culture de l’excellence dans la production et l’utilisation des données sanitaires de qualités par les différents centres hospitaliers du Mali, de partager les bonnes pratiques des lauréats et de motiver les structures productrices de données (Centre de Santé Communautaire (CSCom), Centre de Santé de Référence (CSRéf) et hôpitaux et les directions régionales sanitaires et les services centraux qui ont eu une meilleure qualité des données du Système d’Information Sanitaire.

Après avoir expliqué le processus du concours, notamment les critères qui ont prévalu aux choix des lauréats, le Directeur de la CPS, secteur Santé, M. Aly Diop ce concours a fait savoir que sur les 1371 CSCOM, 62 CSREF et 13 hôpitaux qui y ont participé, seulement seize (16) hôpitaux et centres de santé ont été primés pour la qualité des données sanitaires 2018 du logiciel DHIS2. Il s’agit de deux hôpitaux : IOTA et Hôpital Fomba de Niamakoro, de Quatre CSRéf : Kolondièba, Sagabali, Yélimané et Bla. Les dix CSCom sont ceux de Dianoubé, Sibidji, Tassiga, Kalifabougou, Barateli, Marela, Sambabougou, Beko, Wakoro et sandaga

 

Dans son allocution, la Directrice du projet MEASURE Evaluation de l’USAID, Dr Aminata Traoré a félicité les lauréats, puis manifesté son souhait de voir institutionnaliser ce concours par le département en charge de la Santé et des Affaires Sociales.

 

«Ce concours contribue considérablement à l’amélioration de la qualité des données sanitaires produites à travers la plateforme nationale DHIS2 (District Health Information Software version 2 sur toute l’étendue du territoire et cela jusqu’au niveau communautaire », a précisé Mme Traoré.

 

Selon elle, « ces résultats obtenus après 4 années de dur travail de l’ensemble des structures publiques et partenaires techniques et financiers impliqués dans la gestion de l’information sanitaire, ont fait du Mali une référence dans la mise en œuvre réussie de DHIS2 en Afrique francophone. La production des données de qualité et leur utilisation restent toujours un défi majeur à relever ».

 

Quant au représentant du Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, les profondes mutations qui s’opèrent aujourd’hui dans le monde au plan sanitaire et de la préservation de la santé au Mali interpellent au plus haut niveau et projette les défis majeurs, auxquels il faut faire face.

 

« Avec un taux de couverture de DHIS2 de 98% pour les CSCOM, 100% pour hôpitaux et les CSref, le Mali dispose d’un système d’information sanitaire moderne, fiable et efficient capable de répondre aux ambitions du système de santé du pays dans le but ultime d’assurer un mieux-être aux populations », a révélé le représentant du ministre.

 

L’efficacité d’un système de santé repose sur sa capacité à produire des informations fiables pour rendre des décisions éclairées et en temps opportun, pour une meilleure gestion des services de santé.

 

D.C.A 

Source: Le Soft

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct