Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Politique nationale de citoyenneté et du civisme: la population de Koulikoro adhère

Le ministère de la Jeunesse et de la construction citoyenne a organisé, le vendredi dernier, un atelier d’information et d’appropriation du Service national des jeunes (SNJ) et de la Politique nationale de citoyenneté et du civisme de la région de Koulikoro. La cérémonie s’est déroulée à Koulikoro, sous la présidence du ministre Amadou KOITA, en présence des autorités administratives et traditionnelles ; des représentants de l’Amicale des anciens du SNJ ; du Conseil national de la jeunesse…

amadou koita ministre jeunesse construction citoyenne curriculum vitae cv biographie

L’objectif de cet atelier était de cerner le SNJ et la Politique nationale de citoyenneté et du civisme, et favoriser l’éclosion des idées en vue de permettre leur mise en œuvre efficiente. Il s’inscrivait dans le cadre d’une campagne d’information et d’appropriation du Service national des jeunes et de la Politique nationale de Citoyenneté et du civisme pour favoriser l’adhésion populaire, assurer leur portage et faciliter leur mise en œuvre au bénéfice de la population malienne, singulièrement dans sa frange jeunesse.
Au cours de l’atelier, les participants ont engagé la réflexion sur la genèse, le mode opératoire et les acquis du Service national des jeunes, ancienne formule. Aussi, ont-ils partagé les motifs du rétablissement du SNJ et le démarrage inclusif du processus d’élaboration des textes tout en s’appropriant les missions assignées au SNJ, nouvelle formule du SNJ, le schéma institutionnel envisagé ainsi que les stratégies de pérennisation.
Le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou KOITA, a informé qu’au niveau du SNJ, les textes instituant le Service national des jeunes et ceux portant création, organisation et modalités de fonctionnement de la Direction du service national des jeunes, organe de mise en œuvre, ont été adoptés. Selon lui, le processus de recrutement du Directeur général est en cours.
Au niveau de la Politique nationale de citoyenneté et du civisme et son Plan d’actions, dit-il, les consultations sont achevées, aussi l’atelier national a été tenu alors que le document est aujourd’hui dans le circuit d’approbation gouvernemental.
Aux dires du ministre KOITA, le SNJ que le gouvernement du Mali travaille à l’opérationnaliser, sous la haute impulsion du président Ibrahim Boubacar KEITA, s’assigne trois fonctions principales. Ces fonctions, souligne-t-il, sont entre autres la formation physique des jeunes afin d’asseoir en eux ce que le poète satirique latin Juvenal a appelé « une âme saine dans un corps sain ». La formation morale en vue de développer chez les jeunes l’esprit civique, le loyalisme qui constitue, mieux que le dévouement, la soumission à l’autorité établie. Enfin, la formation professionnelle visant à renforcer chez les jeunes leur employabilité et leur insertion dans le tissu socio-professionnel pour promouvoir le développement économique et social.
En ce qui concerne la Politique nationale de citoyenneté et du civisme, le ministre a informé qu’elle s’inspirait dans la vision du Président de la République déclinée dans le « Le Mali d’abord » et s’assigne comme objectif principal de construire un nouveau modèle de citoyen malien qui soit plus respectueux de ses droits et devoirs, imbus des valeurs de civisme, de civilité, du respect des normes de transparences, de la bonne gouvernance et de la préservation des biens publics et qui participe activement à asseoir la paix, la solidarité et qui promeut le développement économique et social et le bien-être des populations.
Pour le ministre KOITA, au regard des caractères stratégiques de ces fonctions dans le processus global de développement du pays, le rétablissement du Service national des jeunes dans le contexte qu’a connu le Mali à partir de janvier 2012 est une idée lumineuse. Des initiatives qui, selon lui, ambitionnent de faire de notre pays un espace de civilité, de civisme et de solidarité où les populations sont fortement ancrées dans nos valeurs et pratiques positives et ouvertes à l’idéal universel qu’elles hydratent avec lesdites valeurs et pratiques positives.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct