Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Police nationale : Le 58e anniversaire célébrée au commissariat de Moribabougou

A l’instar de la police nationale du Mali qui célèbre, pour la 3e fois, le 4 octobre, la Journée nationale de la police sur toute l’étendue du territoire malien, le commissariat de Moribabougou a, avec fierté, célébré la 58e anniversaire de la police malienne le jeudi 4 octobre 2018.

C’était en présence des autorités administratives, municipales et coutumières, dont Arouna Diarra, adjoint au préfet de Kati, le sous-préfet de Kalabancoro, le maire de Moribabougou et celui de N’gabacoro-Droit, d’honorables députés, des chefs de village et les populations des différentes communes.

Ibrahim Kébé, commissaire principal chargé du commissariat de Moribabougou a témoigné sa gratitude à l’endroit des invités pour leur présence massive pour célébrer le jour mémorable du 4 octobre 1960 qui a vu le dernier directeur français de la Sûreté du Soudan français, Morette Elysée passer le témoin à Mahamane Touré, premier directeur de la police malienne et ancien directeur adjoint de la Sûreté du Soudan français de juin 1959 à l’indépendance.

D’ajouter que conformément à la volonté des plus hautes autorités de la sécurité du pays que le commissariat de Moribabougou profite de cette journée symbolique pour asseoir des liens de proximité et de confiance avec la population à travers une journée porte ouverte. “Depuis l’inauguration du commissariat de Moribabougou par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de division Salif Traoré, accompagné du directeur général de la police nationale, le 19 avril 2018, une parfaite collaboration existe entre la police et la population de Moribabougou et de N’gabacoro Droit”, a-t-il déclaré.

Faisant l’historique de la police, il a laissé entendre qu’elle a été longtemps dirigée par les textes de la fonction publique générale avant d’être affectée au compte du secrétariat d’État à la Défense et à la Sécurité en août 1965. L’ordonnance n°01/CMLN du 3 janvier 1973 consacre la militarisation de la police nationale créant ainsi un fossé entre la police et sa population jusqu’à ce qu’elle soit démilitarisée par la loi n°93-01/AN-RM du 16 février 1993 portant statut général des fonctionnaires de police après la Conférence nationale de 1992 octroyant le droit syndical à la Police Malienne.

Le commissaire principal a exhorté la population à plus de complicité avec le commissariat dans un esprit de solidarité pour plus de résultats dans la lutte contre les viols, les spéculations foncières, les braquages et vols de bétail ainsi que les accidents mortels sur la route nouvellement rénovée. Il a invité ses collègues à plus de bravoure et de vigilance tout en restant fidèles à l’éthique, aux règles et lois déontologiques du corps.

Une  visite guidée a marqué la clôture de la cérémonie d’ouverture des festivités de cette journée.

Dôgnoumè Diarra 

Source: Le Confident

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct