Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

PLANIFICATION DE LA FAMILIALE : La première dame lance l’édition 2019 de la campagne nationale

La Première dame, Mme Keita Animata Maïga a procédé, le mardi 17 décembre 2019, à N’Tabacoro, au lancement de la 15ème édition de la Campagne nationale de promotion de la planification familiale. C’était en présence du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, de celui de la Promotion  de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aissata Kassa Traoré. Le thème est: Engagement multisectoriel pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable à travers la Planification Familiale au Mali.

 

L’objectif de cette campagne est de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale à travers l’accroissement du nombre de nouvelles utilisatrices de la planification familiale.

Les résultats préliminaires de la sixième enquête démographique et de santé (EDM VI 2018) réalisé au Mali montre que l’utilisation actuelle des méthodes de contraception moderne très faible est de 16% malgré les efforts fournis par le gouvernement et ses partenaires et que le nombre moyen d’enfants par femme est de 6,2. Cette situation est la preuve de l’existence de besoins importants non couverts en matière d’offre de services de planification familiale qui est de l’ordre 26% en dépit de l’existence de la loi 02-044 relative à la santé de la reproduction, promulguée le 24 juin 2002. Celle-ci met en exergue les droits des couples et des individus en matière de santé de la reproduction.

La conséquence directe de cette faible prévalence est l’augmentation des malades et des décès des femmes pendant et/ou après l’accouchement et des enfants de moins d’un an, d’où l’organisation annuelle des campagnes pour renforcer l’offre et la demande des services et créer un environnement favorable à la planification familiale.

En effet, environ 25% des femmes mariées âgées de 15 à 49 ans, souhaitent espacer ou limiter les naissances mais n’utilisent pas les méthodes contraceptives modernes essentielles du fait de l’inaccessibilité des services de planification familiale.

Selon le directeur de l’USAID Mali, Scott Dobberstein, la planification familiale est un  moyen efficace pour assurer la bonne santé et le bien-être de la femme, des nouveau-nés, de l’enfant et des familles.  Il a réaffirmé la disponibilité du gouvernement américain à continuer d’appuyer le Mali, à travers le ministère de la Santé et des Affaires sociales, à accroître l’accès et la qualité des services de santé, catalyser le changement de comportement, tant individuel que social, et renforcer le système de santé. “Rien qu’en 2019, l’USAID a investi 13 millions de dollars en méthodes de planification familiale et en sensibilisation de la population à la planification familialen’a-t-il déclaré.

Le représentant du Fonds des nations pour la population (UNFPA) et chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur de la santé, Dr Eugène Kongnyuy, a salué les efforts du gouvernement du Mali en matière de promotion de la planification familiale. A l’en croire, cette campagne, dénote l’engagement du gouvernement malien pour l’atteinte des objectifs de développement durable.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement dans l’amélioration de la santé des Maliens et a salué l’engagement personnel de la Première dame pour la promotion de la planification familiale. A ses dires, notre pays, en faisant le choix stratégique de considérer la planification familiale comme un moyen important de prévention et de réduction de la morbidité, et de la mortalité maternelle, néonatale et infanto juvénile, s’inscrit dans l’atteinte des objectifs de développement durable.

Pour une meilleure maitrise de la planification, Michel Hamala Sidibé a appelé à une approche multisectorielle par une volonté politique forte du gouvernement ; au renforcement de notre système de santé ; à une participation plus grande des communautés avec le soutien des hommes pour stimuler la demande ; à un partenariat stratégique avec les chefs traditionnels et religieux.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct