Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

PERFORMANCES ECONOMIQUES DU MALI SOUS LE LEADERSHIP D’IBK : Alassane Dramane Ouattara s’en félicite

Déclaration conjointe du Président de la République de Côte d’Ivoire S.E.M. Alassane OUATTARA et de son homologue S.E.M. Ibrahim Boubacar KEÏTA, Président de la République du Mali, Chef de l’Etat , à l’issue de la rencontre entre les deux Chefs de l’Etat élargie aux deux délégations , ce jeudi 10 mai 2018, au Palais de la Présidence de la République, dans le cadre de la Visite officielle que le Chef de l’Etat malien effectue en Côte d’Ivoire.

SEM Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire

« Monsieur le Président de la République du Mali, Cher frère Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, cher ami, c’est un grand honneur pour nous de vous accueillir en Côte d’d’ivoire pour cette visite d’amitié et de travail, vous connaissez bien ce pays et les liens entre la Côte d’ivoire et le Mali, entre ivoiriens et maliens , sont des liens anciens, séculaires, fraternels, très très forts et nous sommes très heureux de l’honneur que vous nous faites. Cette visite d’amitié nous l’avions souhaitée tous les deux depuis plusieurs mois, mais les circonstances nous avaient pas permis de l’organisation, plutôt, aujourd’hui, c’est un grand bonheur pour nous ivoiriens, je voudrais vous dire à quel point nous sommes impressionnés, par le courage dont vous avez toujours fait montre et également la patience qui est la vôtre face aux défis importants que le Mali doit affronter et nous nous félicitons des avancées, qui sont obtenus, et je voudrais vous dire très fraternellement qu’à chaque occasion, à l’occasion de nos sommets que ça soit au niveau régional, et au niveau continental , nous avons toujours eu une convergence de point de vue. Nous avons suivi évidemment quand nous étions à la présidence de la CEDEAO, les difficultés, que votre pays, que ce pays frère a traversé, et par la suite tout le processus de transition qui a conduit à des élections démocratiques, votre élection démocratique et je me réjouis personnellement du rôle que la Cote d’ivoire et les pays de la CEDEAO ont joué à cette occasion, et voyant comment les choses évoluent au Mali et tant que président en exercice de la conférence des chefs d’état de l’union économique et monétaire , je voudrais me permettre de vous féliciter pour les excellentes performances du Mali en matière économique et financière. Le Mali est une économie importante de notre union, des performances sont exemplaires, et je considère que nous avons tous essayé d’être à votre niveau. Je voudrais aussi vous dire qu’au niveau sécuritaire la Côte d’ivoire est à vos côtés, nous sommes ensemble, nous sommes maintenant au conseil de sécurité des Nations-Unies unies, pour 2018 et 2019 et nous continuerons de plaider pour la minusma et le G5-Sahel sahel puissent être soutenus convenablement pour permettre d’éradiquer le terrorisme qui est en train de perturber le quotidien de nombreux maliens, monsieur le président nous auront l’occasion d’échanger tout à l’heure à l’occasion du dîner d’état, mais je voudrais d’ores et déjà vous dire toutes notre fierté de vous accueillir et de vous dire toute notre admiration pour l’important travail que vous faites pour votre pays, et donc pour la sous-région. »

Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, du Mali

 

» Je suis ce jour, ici aujourd’hui, à votre invitation est un bonheur absolu. Les relations entre nos deux pays plongent dans l’histoire, la géographie, l’anthropologie comme aimait à le répéter Félix Houphouët-Boigny. Nous sommes proches, unis au sein de la communauté ouest africaine. Ce grand mouvement libérateur de tout un continent et à partir d’ici dirigé de main amicale, de main patiente par le Président Félix Houphouët-Boigny. Monsieur le Président, nous nous réjouissons aujourd’hui de ce que nous vous voyons faire au sein de la CEDEAO et de l’UEMOA. Pour le grand bonheur du Mali, vous étiez à la manœuvre, Monsieur le Président à la présidence de la CEDEAO quand le malheur a failli s’abattre sur notre pays, quand le Mali a failli se perdre. Monsieur le Président, il s’en est failli de très peu que nous puissions nous ressaisir définitivement. Ce jour-là, quand vous avez mobilisé la communauté internationale au chevet du, vous avez sauvé le Mali. Mais on oublie souvent aisément, la CEDEAO fut au début sous votre présidence pour que le Mali soit encore-là, aujourd’hui. C’est en cela que nous devons être ici aujourd’hui. Je ne peux pas venir à Abidjan me tenir à vos côtés, sans vous dire combien nous sommes reconnaissants de cela et de tout le reste.
Si nous sommes aujourd’hui cités en exemple dans notre sous-région en matière d’intégration économique, sous régionale, c’est grâce aux avis éclairés patients qui ont réussi à nous mettre d’accord quand il a fallu sur des différents sujets qui ont conduit depuis le départ, à l’état où ils se trouvent aujourd’hui, nos deux organisations, la CEDEAO et surtout notre belle UEMOA. Notre devoir, nous avons mission de faire en sorte que notre coopération économique soit à la hauteur souhaitée, conforme à l’histoire et au passé de nos deux pays.
Vous le souhaitez, nous le souhaitons ardemment aussi. Nous sommes ici pour que nos échanges nous y conduisent.

Mamadou Camara
Attaché de presse/Présidence de la République du Mali

icimali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct