Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Maouloud 2016 : Une fête sous haute sécurité

La communauté musulmane du Mali célèbre ce soir le Maouloud, cérémonial marquant la naissance du Prophète Mohamed (Paix et salut sur lui). Cette fête religieuse intervient cette année dans un contexte sécuritaire tendu marqué par la fermeté de l’état d’urgence et la peur d’attaques terroristes.

cherif-ousmane-madani-haidara-precheur-marabout

Selon les leaders religieux, des centaines de milliers de fideles musulmans prieront ce soir dans le respect des consignes de sécurité données par les autorités pour le retour de la paix et de la cohésion sociale.

El hadj Mahamadou Moussa Diallo, imam de la grande mosquée de Torokorobougou et 2e vice président du Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali est joint au téléphone par Idrissa Sako :
« Le Prophète, de son vivant n’a pas célébré comme nous le faisons aujourd’hui. Mais si on n’est pas dans un esprit sectaire, on trouvera que la majorité des savants musulmans sont d’avis que le musulman peut quand même célébrer sa joie, vraiment vis-à-vis d’un événement heureux. Comment c’est venu, c’est un autre débat. Vous savez qu’il y a des musulmans aussi qui ne sont pas sincères, si je peux m’exprimer ainsi, par ce qu’il y en a qui pense que c’est une affaire de chiite, alors qu’il y avait un roi en Irak qui s’appelle Al Malick Al Mouzafar Malick Koukoubri, qui a commencé vraiment à célébrer l’anniversaire du Prophète (paix et salut sur lui). Il égorgeait des milliers de bêtes pour donner à des gens qui venaient fêter la naissance du Prophète (paix et salut sur lui). Je peux vous dire que le Maouloud est fêté aujourd’hui à travers le monde : en Afganistan, en Iran, en Irak, au Koweït, en Arabie saoudite aujourd’hui et partout dans le monde. Au Mali, en Afrique, en Asie et ailleurs, partout on célèbre le Maouloud ».

Pour assurer le bon déroulement de la fête de Maouloud , les forces de sécurité maliennes ont déployé un important dispositif de sécurité à Bamako et ses alentours.

Depuis ce matin, plusieurs patrouilles sillonnent la ville, des instructions ont été également données aux chefs d’unités pour identifier et sécuriser tous les lieux de prêches.

 

Le Commissaire Divisionnaire, Siaka B Sidibé, directeur régionale de la Police de Bamako invite la population à respecter les consignes sécuritaires des organisateurs de prêche et des forces de l’ordre .IL est joint au téléphone par Moumine Sindébou
« On a pris effectivement des dispositions sécuritaires pour pouvoir assurer le bon ordre et la sécurité à l’occasion du Maouloud. Ce matin déjà, les dispositions ont été prises pour faire des patrouilles et des instructions ont été données aux chefs d’Unités pour identifier tous les lieux où il y aura des prêches ou de regroupements des personnes. Des cartes d’ordre ont été également établies pour sécuriser les lieux publics qui vont abriter les prêches. Au delà de ça, il y a également des éléments qui vont sillonner la ville. Je conseillerais aux uns et aux autres de faire attention lors des déplacements, car la circulation en ce jour est très dense sur les lieux de prêche ou de regroupement. Il faut aussi se conformer aux consignes des organisateurs et également les services chargés de la sécurité. Aussi je demanderai à tout le monde de faire recours aux forces de sécurité qui sont à leur disposition en cas de besoin ».

Pour certains observateurs, les fideles musulmans doivent faire preuve de vigilance et bien coopérer avec les forces de sécurité pour éviter toute éventualité. Selon eux « les groupes terroristes profitent généralement des jours de fête ou de regroupements pour commettre leurs attentats ».
Serge Daniel analyste est joint au téléphone par Adama Amdou Haidara.
« Il ne faut pas le souhaiter, mais la menace est permanente. Parce que, les principes chez les djihadistes, c’est de profiter toujours d’une fête pour commettre un attentat. On a connu ça dans le passé, mais si vous faites quand même attention, la sécurité est renforcée. Vous voyez des check points. Vous voyez maintenant et ça c’est du nouveau à Bamako, de manière ambulante, vous voyez des forces de sécurité armées près des carrefours. Ça participe aussi à la dissuasion. Et ça participe à la lutte contre le terrorisme. A la veille de Maouloud, il est évident qu’il faut faire plus attention que d’habitude.»

Source: Studio Tamani

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct