Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : une attaque terroriste repoussée par l’armée

Menée par «des ennemis de la paix», l’attaque terroriste a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Elle visait notamment des postes de la gendarmerie et de douane près de la frontière burkinabè. Détails.
 serval barkhane soldat militaire francais armee nord tombouctou mali

L’attaque a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche dans la localité de Benena située dans le cercle de Tominian. Aucune perte n’a été enregistrée du côté de l’armée malienne qui a repoussé les auteurs.

«Nos forces armées et de sécurité ont repoussé une attaque terroriste dans la nuit de samedi à dimanche dans la localité malienne de Benena, située à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec le Burkina Faso», a indiqué un responsable de l’armée malienne dimanche, cité par l’AFP.

Les forces armées maliennes ont également donné d’autres détails sur cette attaque. Sur leur site officiel, les FAMA ont précisé que les assaillants portaient des «accoutrements en noirs».

Une autre source, policière, s’est également confiée à l’AFPprécisant que «c’est une triple attaque. Les assaillants sont arrivés à motos. Ils ont ouvert le feu. Il y a eu une riposte énergique. Nous avons saisi des munitions et sur place, on a retrouvé des traces de sang. Les assaillants sont repartis avec leurs victimes». Les assaillants ont en effet visé la police de la localité de Benena, d’après la même source.

Le G5 en gestation

Ces attaques interviennent au moment où les dirigeants des pays du G5 Sahel, sous l’impulsion du président français Emmanuel Macron, sont en train de mettre en place une force anti-jihadiste conjointe.

Constituée par la Mauritanie, le Burkina Faso, le Mali, le Tchad et le Niger, la force de 5 000 hommes devrait être opérationnelle à partir du mois de septembre prochain. Pour déloger les groupes jihadistes liés à Al-Qaïda et installés au nord Mali depuis la déroute de l’armée du pays en 2012, la force commune sous-régionale du G5 Sahel nécessite un financement de plus de 400 millions d’euros. Pour l’heure seuls quelque 100 millions d’euros ont été mobilisés, dont la moitié par l’Union européenne.

Source: latribune

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct