Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: Sit-in du M5-RFP pour la libération de ses militants à Kayes (Ouest)

Kayes, 08 août (AMAP) Des membres et sympathisants du (Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces patriotiques (M5-RFP) ont instauré un siège, les 6 et 7 août derniers, devant le Palais de justice de Kayes pour demander la libération de leurs militants.

Abdoulaye Keita, Maimouna Gadjigo, Aly Dougnon et Fatou Thiam, selon des responsables locaux du M5-RFP, ont été placés sous mandat de dépôt, après leur arrestation lors des manifestations dans le cadre de la désobéissance civile initiée par les opposants qui demandent la démission du président Ibrahim Boubacar.

Aly Dougnon a été « arbitrairement » arrêté hier (Ndlr, mercredi 5 août 2020), alors qu’il assistait à la sensibilisation pour la désobéissance civile dans la mairie de Kayes.

D’après le site KayesKunafoni, Fatoumata Mallé, chef de bureau de l’Etat civil de la mairie de Kayes, a porté plainte pour “coups et blessures”. Le jugement de ces personnes est prévu pour le 20 septembre 2020.

Jeudi et vendredi, les manifestants ont organisé un sit-in devant l’entrée principale du tribunal, pendant plus de trois heures, sous un temps ensoleillé, sans obtenir gain de cause. Certains étaient assis sur leur mobylette, tandis que d’autres se tenaient débout. Les gens conversaient peu. Le silence n’est brisé que lorsqu’on demande à ces gens le motif de leur présence à cet endroit.

Mécontents du refus de la justice de libérer les personnes arrêtées, ces manifestants ont aussitôt pris leur moto pour se diriger vers le pont qui relie la grande ville à Kayes N’Di. D’autres s’y sont rendus à pied. N’eut été l’intervention énergique des Forces de sécurité, ces manifestants allaient perturber la circulation, en bloquant les différents accès de cet ouvrage. De l’autre côté du fleuve Sénégal, précisément la rive droite, où se trouve Kayes N’Di, quelques gens avaient même posé des barricades sur la voie, à côté du poste de police.

Bien qu’ils aient réussi à perturber la circulation pendant quelques temps, ils se sont finalement repliés aux abords de ce pont, suite à l’intervention des Forces de sécurité. Celles-ci ont finalement repoussé les manifestants que se sont retranchés aux abords de la voie. Peu avant 13 heures, des agents de la sécurité ont finalement contraint les manifestants à se retrancher près du pont, sous l’œil vigilant de plusieurs autres agents de sécurité postés devant la résidence du gouverneur.

BMS/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct