Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali/Gao envahie par des hommes en armes : forte inquiétude de la population

Depuis quelques jours, on dort d’un œil ouvert à Gao. Au point que des petits de sommation à Gao hier soir a provoquée l’inquiétude. Qui se justifie d’ailleurs. Et, pour cause la capitale de l’ex-empire Songhoï est aujourd’hui remplie des hommes en armes venant de tous les horizons. Les postes de contrôle installés devant les différentes portes d’entrée de la ville ont tous tiré la sonnette d’alarme. Et, les Autorités, tant locales que nationales sont toutes en train de se préparer à toutes éventualités. Surtout que les rebelles de Kidal sont en train de changer de visage et multiplient les actes de sabotages de remise en cause de l’accord de paix issu du processus d’Alger. Le refus de recevoir les éléments de l’Armée reconstituée à Kidal et l’assassinat ciblé du chef du MOC de Gao, le colonel Aba Soumaré, contribuent à alourdir le climat sécuritaire à Gao.

Et, les hommes armés, dont il est question sont des gens qui viennent de partout par petit groupes dans des Toyota pick-up avec des coffres complètement couverts de bâche, donc probablement remplis d’armes de guerre. Et les occupants tous armés. Officiellement, tous disent qu’ils sont des orpailleurs. Vrai ou faux, difficile de contrôle. Est-ce aussi une tactique de guerre. Qui consiste à envahir la ville en vue d’une attaque coordonnée de l’intérieur comme l’extérieur, comme le MNLA a fait en 2012, lors de la bataille de Kidal, Gao et Tombouctou. En ce moment à Gao, toutes les options seraient sur la table de questionnement, tant des Autorités que de la population civile. Qui observe avec inquiétude le remplissage progressif de la ville par les hommes armés de toutes les couleurs de différents horizons.

Selon nos sources, ces prétendus chercheurs d’or auraient à ce jour quadrillé méthodiquement tout le septentrion de notre pays. Par endroit, notamment à Gossy ces nouveaux orpailleurs auraient installés un jack-point pour racketter les usagers. Notons, que les rebelles du MNLA et leur soutien français considéraient Gossy comme la limité territoriale de leur prétendu Etat, jusqu’à la limite de la Mauritanie. Est-ce une nouvelle guerre de libération du MNLA qui se prépare ainsi ? Nul ne saurait prédire l’avenir. Car, depuis un certain temps des communiqués de propagande de Barkhane inondent la toile pour parler de prétendues opérations de la force française dans le Gourma malien.

S’agit-il alors de quelles opérations quand des forces ennemis s’installent méthodiquement dans la douceur à Gao et tout au tour, jusqu’à Gossy, où une base importante de Barkhane y est installée ? Surtout qu’elle est une base délocalisée de Matama au Niger à Gossy au Mali après avoir été fortement soupçonnée par les Autorités intérimaires libyennes installées à Tripoli comme une base d’appui aux rebelles du maréchal Aftar. Est-ce que Barkhane se livre à jeu similaire dans cette partie dans notre pays ? Rien n’est moins sûr à partir du moment où elle n’arrive pas à faire reculé l’insécurité sur l’axe Sévarè – Gao en passant par Gossy, la question mériterait d’être scrutée.

Youssouf M. Traoré

Surce :malkunafoni

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct