Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali de l’impunité et du vol organisé : Comment le ministre Baber, en fonction, pille et vole L’État

Sur la table du Pôle économique et financier se trouve, depuis le 21 mai, une plainte de l’Autorité de régulation des marchés publics, pour détournement de deniers publics, contre Baber Gano, ministre, et le PDG de l’Office du Niger, Mamadou Mbaré Coulibaly, portant sur un montant de 401 millions de FCFA.

Le Syndicat autonome de l’Office du Niger (SAON) est partie civile.En dépit de cela, le ministre Baber Gano, profitant de ce cabinet fantôme, dont ses larbins voulaient nous faire croire qu’il y a une différence entre lui et son entreprise, se vire personnellement de nos jours des millions de FCFA d’une entreprise publique sur son compte personnel.

En voilà une preuve supplémentaire qui vient d’occasionner une nouvelle plainte au Pôle économique et financier, car non seulement le virement au nom propre de Baber Gano, en fonction de ministre et en tant qu’intuitu personae est un délit, mais en plus, l’article 58 de la constitution malienne interdit à tout ministre en fonction une activité lucrative.

Mais plus grave aussi, le faux est que le même jour, c’est-à-dire le 9 août 2019, Baber Gano «se vire» un montant de 5 millions et son cabinet se voit offrir un chèque de 150 000 FCFA !

Et le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, ministre de l’Economie et des Finances, qui s’assoit tranquillement autour d’une table de conseil des ministres avec un détourneur de fonds publics et faussaire notoire !

Moussa Touré

Source : Nouvvelle Libération

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct