Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : Aliou Diallo investi Sikasso, troisième région et grand vivier électoral du Mali

Après avoir observé un rituel qui l’a conduit dans le Wassoulou, chez les familles fondatrices de Bamako et dans le Beledougou, Aliou Boubacar Diallo, le richissime homme d’affaires malien candidat à la présidentielle de juillet prochain a choisi de commencer ses tournées à l’intérieur du pays par la région de Sikasso. Pour la circonstance, c’est une impressionnante délégation d’une quarantaine de véhicules qui a investi le cercle de Kolondieba pour aller au contact des militants de son parti, l’ADP-Maliba, ainsi que des centaines d’associations de soutien.

A Kolondieba, Aliou Boubacar Diallo, visiblement très à l’aise dans sa nouvelle casquette de candidat, s’est exprimé sans ambages aux cadres réunis pour la circonstance dans une salle de près de 500 personnes. ” Il est temps de retirer le pouvoir à ceux qui l’ont mal géré pour le donner à des personnes nouvelles”, indiqua-t-il. Selon l’entrepreneur malien, la campagne à venir sera palpitante et permettra de lever le voile sur la gouvernance chaotique qui a mené le pays dans la situation actuelle. “Aujourd’hui, je ne viens pas en campagne mais plutôt pour recueillir vos attentes afin d’enrichir mon programme”,précisa-t-il.

Escorté par plusieurs dizaines de motos, Aliou Boubacar Diallo a parcouru un trajet de plusieurs centaines de kilomètres jusqu’à Sikasso où sa délégation doit passer la nuit avant de reprendre la route ce vendredi pour Kadiolo. Lors de chacun des arrêts, le candidat de l’ADP-Maliba a profité des conférences des cadres de son parti pour asséner certaines vérités. “Si ceux qui gèrent le pays l’avaient bien fait, je serais resté dans mes affaires, mais aujourd’hui, on ne peut plus rester sur la touche. il en va de notre survie collective”, a martelé le candidat de l’ADP-Maliba.

Désigné candidat par son parti à la faveur de sa Conférence nationale tenue à Nioro du Sahel les 10 et 11 mars derniers, Aliou Boubacar Diallo déploie beaucoup d’énergie pour renforcer les rangs de ses troupes et élargir sa base électorale. Depuis plusieurs semaines, le candidat qui se revendique être celui du changement enregistre un regain de popularité qui fait de lui l’un des favoris de la présidentielle malienne de juillet prochain face au président sortant, Ibrahim Boubacar Kéita.

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct