Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE : PARTIS ET ELUS SE CONCERTENT !

À48 heures de la marché tant redoutée, l’EPM et l’ARP se retrouvaient. La situation politique du pays fut à l’ordre du jour afin de clarifier la position des soutiens du Chef de l’Etat. Si notre rédaction déplorait le silence radio des alliés d’IBK, les lignes ont fini par bouger. Dans un complexe hôtelier situé en face des confrères de la télévision nationale, Bokary Tréta était avec ses compagnons de lutte. On pouvait y voir Blaise Sangaré qui fut cité dans notre dernière parution sur la question ainsi que d’autres leaders comme Baty Diawara de Mali Emergence, les ministres Hamadoun Dicko (PSP) et Amadou Thiam (FDP-Malikura).

 

À noter la présence de Tieman Hubert Coulibaly de l’UDD. Un symbole dans la mesure où il est d’une tendance autre que l’EPM qui est l’ARP. Il a d’ailleurs indiqué que le soutien autours d’IBK est total et qu’il ne faut aucunement imaginer une quelconque rivalité entre les deux tendances de la majorité présidentielle. Même le conseiller spécial du Chef de l’Etat était du rendez-vous. La préoccupation était palpable pour soutenir le Chef de l’Etat dont l’image a été sérieusement écornée par les acteurs de la marche. Exercice auquel Tiemoko Sangaré (ADEMA) a pris part, lui qui avait croisé la veille, les barons de la ruche pour statuer sur la situation politique du Mali. Une réunion au sommet entre adémistes où le grand retardataire fut le ministre Boubacar Bah dit BILL. Motif : il n’avait pas reçu le bon sms pensant que le huis clos était à 18h au lieu de 16h GMT.

S’il nous revient que depuis le dimanche dernier, l’EPM avait pris les choses en main discrètement, d’autres raisons expliquent cette lenteur. Tout d’abord la communication qui a pêché dans les rangs de Dr Bokary Tréta. Il faut noter que l’EPM est restée muette depuis des mois par rapport à ses activités dont les fameuses assises. Aussi, l’apparition du covid 19 n’a pas arrangé les choses. Force est d’admettre que l’opposition a une communication bien huilée pour atteindre le peuple. Ce qui n’est pas le cas de la majorité qui ne se réveille qu’à moins de 3 jours de la marche de Dicko et compagnie.

D’autres acteurs sur place ont aussi confié que le moral n’était pas dans les rangs de l’EPM. Les législatives ont laissé des traces car plusieurs alliés ont été frustrés des résultats de la Cour Constitutionnelle. L’équipe de Manassa Danioko est fortement désavouée de par ses sorties hasardeuses qui mettent à mal les efforts et actions de la majorité. On ne se sache pas pour dire qu’elle n’est pas dans son rôle à travers ses immixtions dans le débat politique. D’autres membres de l’EPM souhaitent fortement que le mode de désignation des 9 sages doit revu.

Dr Bokary Tréta avait donc eu du mal à remobiliser les troupes, lui-même qui a eu une expérience malheureuse avec les dernières élections. Et même s’il n’est pas député, cela ne l’a pas empêché de rencontrer la majorité des députés de l’EPM. Si on pouvait penser à une rencontre avec tous les députés du RPM, ce n’était pas le cas. Des figures nouvelles comme Mariam Kagnassy désormais à la CEDEAO n’étaient pas de la partie. Il s’agissait donc d’une rencontre avec le Bureau national du RPM où Baber Gano n’a pas été aperçu sauf erreur de notre part.

Un huis clos où on pouvait voir l’Honorable Issiaka Sidibé dans ses galons de président de la Haute Cour de Justice. L’élu de Koulikoro était facile d’accès et en échanges poussés en aparté avec ses camarades de parti. On pouvait recenser environ la vingtaine de députés dont Yacouba Traoré de Ségou. Il ne faut pas oublier que le doyen d’âge des travaux était Abdoulaye Amadou Sy. Le président de la COFOP était au présidium en compagnie du mythique Bou Touré et l’ex ministre Abinou Teme. Alors qu’il était en jeune, le très respecté Sy est resté jusqu’à la fin des travaux après 18h. Le vétéran n’a pas hésité à aller en huis clos durant plus d’une heure avec tous les signataires du communiqué qui fut visé et corrigé avant d’avoir la version finale.

Cette rencontre a quand même permis de voir que la majorité présidentielle a bien pris à bras le corps la situation politique du pays. Les relais pour une communication d’apaisement sont donc établis afin de porter la voix du pouvoir face à la marche en vue. Vivement les sorties du Dr Bokary Tréta et ses troupes pour comprendre comment ils pèseront dans le débat national pour que les frustrations du moment soient atténuées et que le pays avance.Il y va dans l’intérêt de tous notamment du Président IBK, objet d’une guerre de personne dont les adversaires sont des anciens alliés comptables de son bilan, prêts à déstabiliser son régime pour se faire entendre.

BAMOISA

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct