Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME : 138 MILLIARDS DE FCFA SUSPECTÉS AU TITRE DU 4EME TRIMESTRE 2020

Les experts de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières du Mali (CENTIF) ont organisé un déjeuner de presse le mercredi 7 avril 2021, à l’hôtel Millenium de Bamako au quartier de l’ACI 2000pour discuter avec la presse  de la situation nationale qui fourmille de beaucoup d’évènements concernant le : ‘’blanchiment de Capitaux et financement du terrorisme’’. Magistrats, cellules de renseignement financier, services de renseignement, police judiciaire, douanes, experts de la régulation financièreont été représentés lors des travaux.

Cedéjeuner de presse portant sur la lutte contre  « blanchiment de Capitaux et le  financement du terrorisme »avait comme objectif de promouvoir la transparence financière et proposer des solutions concrètes pour lutter contre le« blanchiment de Capitaux et financement du terrorisme ».

L’atelier a mobilisé plusieurs directeurs de publication de presse écrite. Cet atelier de déjeuner était présidé par M. MarimpaSamoura, président de la Cellule Nationale de Traitement des Informations financières (CENTIF), deDr. Modibo SACKO, Magistrat, membre de la Cellule Nationale de Traitement des Informations financières (CENTIF), de Mme Coulibaly Fatoumata SACKO, membre de la CENTIF et plusieurs autres personnalités.

Au cours de la rencontre, il a été traité les concepts de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ; les techniques et stratégies utilisées par les criminels et les dispositions juridiques nationales et internationales conçues pour lutter contre ces fléaux. Les conséquences néfastes du blanchiment de capitaux sur l’économie ont été expliquées. Dans son allocution M. MarimpaSamoura, président de la CENTIF a précisé que  :« la CENTIF a pour mission  le traitement et la transmission d’informations en vue de lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ».  Selon lui : « La CENTIF est une institution qui reçoit les déclarations de soupçons et peut demander d’investiguer dans n’importe quelle structure. Elle travaille avec des personnes susceptibles d’émettre des déclarations de soupçons :établissements financiers, agences immobilières…etc. »
Au terme de l’atelier, le président de la CENTIF, Marimpa Samoura a sollicité la coopération de tous les citoyens et de la presse pour dénoncer des pratiques de blanchiment. Il a révélé que concernant le (…)

Gaoussou TANGARA

NOUVEL HORIZON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct