Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre la corruption : Pas besoin d’être riche ou pauvre pour être interpellé par le pôle économique

Une enseignante interpellée par l’instance dirigée par Mamadou Kossogué, raconte son expérience sur une radio de la place. Elle assure que la justice est sur une bonne voix, et qu’elle mérite d’être comprise et soutenue.

 

Depuis quelques temps la lutte anti-corruption bat son plein au Mali et beaucoup de grands ont été interpellés, puis mis sous mandat de dépôt. La plupart sont désormais pensionnaires de la prison centrale de Bamako en attendant l’étape suivante de leurs dossiers.

Cette  action fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis son début. Certains pensent à une chasse aux sorcières malgré les assurances du procureur Kassogué. Mais la grande partie de la population, assoiffée de justice, semble soutenir l’initiative. Madame Ballo qui a, elle-même, été interpellée par ce pôle économique, se reconnaît dans cette majorité, qui pense, que cette justice mérite d’être encouragée dans son travail.

Selon Safiatou Ballo, qui s’exprimait sur une radio privée de Bamako. Elle a commencé sa carrière d’enseignante en 2000 dans la région de Sikasso à Koutiala avant d’être mutée à Bamako. C’est dans ce cadre que la justice ayant remarqué une irrégularité dans le paiement de son salaire, l’a interpellé au pôle économique et Financier. L’intervenante explique qu’en fait, il y avait deux salaires qui étaient versés en son nom (un à Koutiala et le vrai qu’elle-même perçoit à Bamako). Après une semaine de vérification et d’enquête, il s’est avéré qu’elle ne savait rien du salaire versé en son dans la région de Sikasso. C’est ainsi qu’elle dit avoir été blanchie de tout soupçon, et mise dans tous ces droits par la justice qui, selon elle,  lui a expliqué en détail les raisons de son interpellation. Elle dit ne pas être la seule dans ce genre de situation. C’est pourquoi le pôle économique et financier, dans son nouvel élan de lutte contre la corruption, est entrain d’enquêter sur ces cas région par région.

Après cette semaine de processus judiciaire, Madame Ballo dit être satisfaite, en tant que citoyenne, du nouveau visage qu’est entrain de montrer la justice malienne, et demande à tous et toutes d’encourager cette dernière à continuer sur le même chemin.

Source: Bamada.Net

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct