Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les enseignants retournent en classe

Le gouvernement a trouvé un accord avec le syndicat des enseignants du fondamentale et du secondaire pour mettre fin à la grève qui paralyse les établissements scolaires depuis plus d’un mois. En revanche l’enseignement supérieur maintient quant à lui son mot d’ordre de grève faute d’accord.

examens concours obtention diplome etude def baccalaureat bac eleve etudiant classe ecole resultat

A un mois des principaux examens (DEF et BAC), les élèves peuvent être soulagés. La grève des enseignants entamée le 10 avril dernier vient de prendre fin. Hier tard dans la nuit, et après trois jours d’âpres négociations, les protagonistes se sont enfin entendus. Après une première série de grève fin 2016, le gouvernement et les syndicats avaient signé un accord le 8 janvier 2017. « Plusieurs points avaient déjà été respectés, mais le gouvernement voulait rebrousser chemin et ne respectait pas a mise en œuvre d’autre points » confie Ousmane Almoudou du syndicat national des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales (SYNEFCT). Un non-respect qui a relancé la grève le 13 mars 2017. Deux points de discorde subsistaient encore à savoir la création du statut autonome de l’enseignant et la régulation de la situation administrative et financière des camarades sortant de l’enseignement normal supérieur (ENSUP) au même titre que ceux de l’ENI. « Les négociations se sont très bien déroulées, nous avons eu satisfaction sur l’indice de la grille salariale qui pour la catégorie A est passée de 330 à 450 comme plancher et 1060 comme plafond » explique Almoudou. Pour ceux qui est du cas des diplômés de l’ENSUP, le gouvernement a accepté la mise en place d’une commission qui va étudier la question. Le point d’achopement commence après l’entrée en vigueur du système LMD (Licence-Master-Doctorat) au Mali en 2013. « Cinq années d’études académiques correspond au Master, mais tous les diplômés d’avant 2013 sont considérés comme ayant la maîtrise et sont payés en fonction, mais désormais ils ont accepté de discuter des promotions d’avant cette période », soutient notre interlocuteur.

Mais pour l’enseignement supérieur le blocage persiste et la grève continue. Une réunion entre les syndicalistes et le gouvernement, le premier ministre en tête, a débuté aujourd’hui à 16 heures. Le Dr Fodié Tandjigora du syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP) se dit confiant quant à l’issue des négociations qui reprennent après une semaine d’arrêt. Ils demandent à ce que l’indice salarial au Mali passe à 3000. Pour l’heure il serait de 1210 alors qu’au Burkina Faso par exemple il est à 3080.

 

Source: journaldumali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct