Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

LEGISLATIVES : Le RPM sur le point de se faire hara-kiri à Youwarou aussi

A moins de deux mois des élections législatives, le parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM), est au bord de l’implosion à Youwarou. Lorgnant l’unique poste de député du cercle, le secrétaire général, Ousmane Allaye Cissé, sème le désordre au mépris des textes du parti pour imposer sa candidature. Selon nos investigations, il serait soutenu par certains cadres du comité directeur du parti.

« Autant l’union fait la force, autant la discorde expose à une prompte défaite« . Cette citation de l’artiste écrivain Esope sied certainement à l’avenir proche du RPM à Youwarou. Avec la guéguerre imposée au parti dans le cercle, le Tisserand risque de perdre un député à la prochaine législature. L’appel à la promotion des femmes et des jeunes aux législatives, lancé par le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita n’a pas été entendu par son parti qui, pour des « histoires de clanisme« , a opté pour le choix des « incompétents«  au détriment de l’unité interne au parti.

Après plusieurs cas de frustration enregistrés un peu partout au Mali, c’est au tour de Youwarou. En effet, selon M. Cissé, membre du RPM de la Commune rurale de Dirma, cercle de Youwarou, depuis l’annonce de la tenue des législatives, le secrétaire général, Ousmane Allaye Cissé, s’est autoproclamé candidat au mépris du règlement intérieur du parti.

Comment ? M. Cissé révèle : « Se sentant impuissant à être candidat, il a précipité une conférence regroupant uniquement ses partisans. Il a également amené de Mopti des jeunes pour remplir la salle de conférence. Nous avons les preuves qu’il a distribué un peu d’argent à ceux-ci qui n’ont jamais milité pour le RPM à Youwarou« .

Ce n’est pas tout. Il ressort de notre enquête que le candidat Ousmane Allaye Cissé dit Ousmane Seby, maire élu sous la bannière du RPM, a répandu des rumeurs accusant la députée Mme Diallo Aïssata Touré de n’avoir rien fait pour le développement de la localité.

« Or, étant à la mairie, c’est son devoir de poser les jalons du développement. Malgré le budget conséquent à sa disposition pour ces travaux, il n’a rien posé comme acte« ,s’indigne Oumarou B., un enseignant en service dans le cercle. Fervent militant RPM bien avant son poste à Youwarou, il se dit inquiet de la survie du parti dans cette localité sans l’implication du bureau politique national.

« Ousmane Seby est un illettré, un profane de la politique et ne connait rien du fonctionnement de l’Assemblée nationale ni du rôle d’un député. Il est temps que la population comprenne que ce genre d’individu ne pourra rien apporter au développement du pays à ce poste. Qu’il s’occupe de la mairie« , s’exclame l’enseignant joint au téléphone.

Après plusieurs tentatives, nous n’avons pas pu joindre « l’accusé lui-même« . L’actuelle élue du cercle, l’honorable Diallo Aïssata Touré, qui fait l’objet de cette cabale, n’a pas aussi voulu nous donner plus de détails. Mais, plusieurs sources proches de la députée affirment qu’elle s’est toujours inscrite dans la protection des valeurs fondatrices du RPM.

« Etant membre fondateur et membre du BPN, elle n’a jamais voulu ternir l’image du parti. C’est pourquoi, elle a immédiatement informé, à travers une lettre, la direction du parti de la crise à Youwarou, mais sans réponse« , explique notre source, ajoutant qu’elle a été contactée par plusieurs formations politiques. « Mais, à cause de sa fidélité, elle ne veut rejoindre aucune formation politique pour l’instant. Elle observe la direction du RPM« .

Soutenue par la jeunesse, les femmes et une frange importante de la société civile de Youwarou, l’honorable Diallo compte aller en indépendante et barrer ainsi la route au RPM. Selon nos investigations, elle aura toutes ses chances car, malgré la crise au centre du pays, elle est l’unique députée de la zone à maintenir le contact avec la base pendant la législature. Elle a aussi mobilisé des fonds propres et des partenaires pour soulager la population dans le domaine de l’électricité et d’autres projets de développement. Aussi, elle est, selon l’enseignant Oumarou, la candidate idéale pour bien représenter le cercle car « elle est intellectuelle. C’est une femme et elle est plus proche de la population que les maires« .

Sory I. Konaté

30minutes

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct