Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Législatives 2020 : Le pagne du 8 mars pris en otage par les hommes politiques

En politique, on en voit de toutes les couleurs surtout à l’approche des élections. Et en voilà, une autre à ne point surprendre pour ceux qui sont bien avertis des pratiques de l’homme politique malien. Il nous revient que des hommes politiques, pour des fins de campagne électorale, ont pris en otage les pagnes du 8 mars 2020. Finalité : distribuer ces sésames aux femmes, à l’occasion du 8 Mars 2020, qui coïncide justement, avec l’ouverture officielle de la campagne des élections législatives. Et tenez-vous bien, cerise sur gâteau, l’occasion est bien opportune pour aller à la conquête de l’électorat féminin.

Si d’autres candidats aux élections législatives ont déjà commencé la précampagne, notamment sur la toile, d’autres, par contre, silencieux dans leurs coins préparent leur « achat de conscience électoral ». A savoir profiter de la journée du 8 mars cette année, journée dédiée aux femmes, pour charmer sinon attirer l’électorat féminin à leur escarcelle. N’est-ce pas là encore une autre forme d’achat de conscience ? Encore plus abusante que les thés et tee-shirts ?

Puisque, le 8 mars s’entend comme une journée où, l’honneur, la dignité, bref, la femme est célébrée et magnifiée partout au monde. Mais hélas ! L’homme politique risque de ternir cette fête à l’honneur des femmes, en abusant par la distribution des pagnes du 8 Mars.

Saisissant toutes opportunités, en tout cas, prêts au sacrifice ultime pour se faire la fameuse « immunité » au sein de l’Assemblée Nationale, des candidats aux élections législatives ont fait disparaitre les pagnes du 8 mars dans les radars, au dépens de plusieurs d’Associations ou d’organisations de femmes, qui cherchent, apprend-on sans gain de cause, le précieux pagne du 8 mars devenu cette année une arme « puissante » de conquête de l’Assemblée Nationale.

Ainsi, si la loi électorale avait interdit la distribution des thés, des Tee-shirts… à des fins de campagne électorale, quel sort réservé à cette autre forme d’achat de conscience dénudé de réciprocité et non moins d’abus à la solennité du 8 mars.

Bamakonews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct