Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le président du Mouvement « Ir-Ganda » Ousmane Issoufi Maiga à l’honorable Haidara Aîchata Cissé : “La médaille d’or du forum de Crans Montana décernée à notre compatriote Chato est amplement méritée”

“Voilà une combattante qui continue à se battre pour son pays, l’Afrique et le reste du monde pour les idéaux qu’elle incarne”

Le président du Mouvement Ir-Ganda, l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga, vient de rendre un vibrant hommage à notre compatriote, Haïdara Aïchata Cissé dite Chato, pour sa Médaille d’or du Forum de Crans Montana, à la faveur de la 30ème session annuelle de cette organisation, qui s’est tenue du 26 au 29 juin dernier, à Genève. Selon Ousmane Issoufi Maïga, cette décoration est amplement méritée.

La 30ème session annuelle du Forum de Crans Montana s’est déroulée du 26 au 29 juin dernier à  Genève avec la participation de plusieurs invités de marque dont l’Honorable Haïdara Aïchata Cissé dite Chato, députée élue à Bourem et vice-présidente du Parlement panafricain.

Au cours de cette session, plusieurs personnalités ont été décorées par la médaille d’or du Forum de Crans Montana.  Parmi les récipiendaires figurent notre compatriote, Haïdara Aïchata Cissé dite Chato. Les autres décorés sont : Mohamed Larbi Bel Caid (Maire de Marrakech, Maroc) John Deane Kuku (ministre de l’Education et du Développement des Ressources des Iles Salomon) Mme Ursula Owusu Ekuful (ministre de la Communication du Ghana). Sans oublier Gilles Martin (président du Grand Conseil du Valais en Suisse).

Notons que cette médaille d’or est décernée, en tant que haute distinction honorifique, par le Forum de Crans Montana, dans des circonstances exceptionnelles et par décision spéciale en reconnaissance d’actions en faveur d’un Monde plus humain.

Depuis son 20ème anniversaire, le Forum de Crans Montana est investi du droit de décerner, par décision spéciale du Conseil de la Fondation du Forum Universale, la “Médaille d’or du Forum de Crans Montana”.

La décoration de notre compatriote Chato a été bien accueillie. C’est pourquoi, les communautés de culture Songhoï et le Mouvement Ir-Ganda ont décidé de lui rendre un vibrant hommage. C’était au cours d’une cérémonie très modeste mais pleine de signification qui s’est déroulée sous la présidence de l’Ancien Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga, président du Mouvement Ir-Ganda. On notait aussi la présence de plusieurs invités de marque dont des députés à l’Assemblée nationale. Et Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato était accompagnée pour la circonstance de ses proches dont son époux.

“Permettez-moi au nom des communautés de cultures Songhaï et du mouvement Ir-ganda d’exprimer toute notre joie, le bonheur immense d’accueillir avec vous l’Honorable Mme Haïdara Aïchata Cissé avec ses collègues députés pour partager avec elle et avec eux le Grand Prix et surtout la décoration qui lui a été offerte par le Forum de Crans-Montana en Suisse. C’est un plaisir pour nous de partager cette distinction dans une cérémonie simple, fraternelle, conviviale mais humble.

Le Forum a décerné à Chato sa plus haute distinction réservée à des personnalités de haut niveau en reconnaissance de leurs actions en faveur de la paix, de la sécurité et de la coopération internationale. Cette décoration est amplement méritée” dira Ousmane Issoufi Maïga avec beaucoup de fierté, avant de rappeler : “Je voudrais vous adresser, Madame Haïdara toutes les félicitations des communautés Ir-ganda et de vos concitoyens, du terroir Ir-ganda et de notre pays le Mali. Au moment où tout le nord du Mali était occupé par des  rebelles, des groupes djihadistes, des narcotrafiquants et que les noms quotidiens de nos populations étaient constitués de viol, l’lapidation, amputation, exécution à caractère raciste et autre, vous vous êtes levée pour défendre nos populations non seulement dans votre terroir de Bourem, de Gao, du terroir Ir-ganda du Mali, mais surtout à l’extérieur de nos frontières, dans le monde à travers les presses internationales. Merci beaucoup pour votre combat”.

“Nous voulons aussi dire combien le Mali, le terroir d’Ir-ganda est fier que vous soyez recomposée pour vos luttes, vos combats et vos idéaux pour la prospérité de notre pays et pour la grandeur de l’Afrique. Vous avez tout donné pour Ir-ganda par ce qu’en mai 2017, lorsque nous étions à Gao pour lancer cette aventure d’Ir-ganda, vous étiez présente à nos côtés. En octobre 2017, dans la salle Salamata Maïga du Palais des Sports, lorsque le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, avait bien voulu honorer de sa présence et de tout son gouvernement pour constater les actions d’Ir-ganda, vous étiez aussi à nos côtés.

Nous vous remercions très humblement. Nous avons organisé cette cérémonie pour dire à toutes celles et à tous ceux qui se battent pour le Mali, pour l’Afrique de ne pas désespérer. Voilà une combattante qui continue à se battre pour son pays, l’Afrique et le reste du monde pour les idéaux qu’elle incarne. C’est pourquoi nous lui adressons toutes les félicitions et prions Dieu pour que vous puissiez avoir d’autres décorations au profit de vous-mêmes, de votre pays et surtout de notre assemblée nationale.” Parole du président du Mouvement Ir-ganda, Ousmane Issoufi Maïga.

Prenant la parole, l’Honorable Haïdara Aïchata Cissé a tout d’abord remercié les responsables du mouvement Ir-ganda pour avoir initié cette cérémonie pour lui rendre cet hommage. “C’est avec beaucoup de joie  et de fierté que je prends la parole devant vous. Je ne suis point surprise de l’honneur que vous me faites car vous m’avez toujours soutenue et encouragée dans mes combats associatifs et parlementaires. Monsieur le Président, j’ai été certes élue en mai 2018 en Afrique du Sud comme vice-présidente du Parlement panafricain chargée de la diplomatie, mais je dois en premier cette promotion à mon époux qui m’a toujours soutenue.

A ma circonscription électorale, Bourem et principalement aux populations de Bourem qui m’ont réélue ainsi que les cadres de Bourem à Bamako. A mes collègues députés du Parlement panafricain qui m’ont soutenue sans réserve afin que je sois la seule candidate de toute l’Afrique de l’ouest. A notre président de la délégation malienne, Mamadou Sidibé, qui était candidat, mais qui a retiré sa candidature pour me donner plus de chance. Au président de l’Assemblée nationale du Mali Issiaka Sidibé qui a adressé une lettre personnelle au Parlement panafricain pour lui dire que la candidate à ce poste c’est bien Mme Haïdara Aichata Cissé. Au gouvernement du Mali, au président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta qui n’a managé aucun effort pour nous mettre dans les meilleures conditions.

A vous mes chers compatriotes, à vous les membres d’Ir-ganda, c’est bien d’avoir des décorations à l’extérieur, mais le plus important pour moi c’est que vous reconnaissiez ce que je fais et que vous continuiez à m’accompagner dans ce combat qui n’est pas facile. M. le président, je me souviendrais toujours du jour où étant Premier ministre vous avez convoqué certaines personnalités très importantes de Bourem pour leur dire : “Soutenez la candidature de Mme Haïdara Aïchata Cissé pour les législatives de 2007 car j’estime que n’étant pas encore députée elle est en train de faire l’impossible pour que le barrage de Taoussa, dont le projet date de plusieurs décennies, soit une réalité.  Elle est en train d’aider le gouvernement malien dans ce sens. Il faut la soutenir, il faut tout mettre en œuvre pour qu’elle passe. Je sais que le fait qu’elle soit une femme vous pose problème, mais quand les femmes émergent, il faut les aider”. C’est ainsi que j’ai eu le soutien total de tous les cadres de Bourem pour être élue sans grande difficulté”, a-t-elle rappelé. Selon elle : “Cette distinction ne m’appartient pas. Elle appartient à l’Afrique, mais d’abord au Mali. Nous devons en profiter comme l’a dit l’Ambassadeur du Mali à Genève pour maintenir les relations avec ce grand réseaux composé de nombreux chefs d’Etat et de grands décideurs du monde entier pour faire passer les messages positifs sur le Mali”.

Pour conclure, elle précise : “Pour joindre l’acte à la parole, M. le Président, je vous informe que dans ma lettre adressée au président du Forum, j’ai tenu à faire remarquer que le Mali a besoin certes du soutien de la communauté internationale, mais que notre pays reste un pays souverain et qu’il y a certains agissements qui frisent l’ingérence. Nous ne devons pas accepter l’ingérence au Mali. Je l’ai exhorté à user de toute son influence pour que le Mali soit soutenu. J’ai aussi lancé un message de félicitations à l’ancien ministre français qui a été élu Ambassadeur de ce forum Crans-Montana. En tant que personne ressource pour le financement, je lui ai demandé d’aider le Mali à profiter de cette nouvelle structure. C’est pour dire que cette médaille est une opportunité que nous devons saisir.

J’en profite M. le Président pour informer que je viens d’être élue 1ere vice-présidente du comité de réflexion. Ce comité est présidé par l’ancien ministre de la Coopération française et son siège se trouve à Paris (France). Pour revenir à notre organisation Ir-ganda, je nous encourage à privilégier l’entente et la cohésion sociale, à nous tenir les mains pour sortir notre pays de cette situation qui n’a que trop duré. Nous n’avons pas le droit de laisser à nos enfants, à nos petits-enfants, un pays qui n’est pas en paix et en sécurité. Personne ne peut construire le Mali à notre place, c’est à nous de le faire”.             

       El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourdhui-mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct