Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Ministre des Affaires Etrangères assiste par visioconférence à une réunion sur la Minusma

NIAMEY, 11 juin (ANP) – Le ministres des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, Monsieur Kalla Ankourao a assisté, ce jeudi 11 juin 2020, à une réunion, par visioconférence, sur la Minusma et la situation au Mali.

C’est le Ministre français des Affaires Etrangères, Jean Yves Le Drian qui a pris cette initiative d’organiser cette session sur la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali, avec la France pour la présidence du Conseil.
Dans le discours qu’il a lu, le Ministre Kalla Ankourao a indiqué qu’il est indéniable « que les efforts déployés par la Minusma ont fortement contribué à la stabilité progressive du Mali, mais hélas, au prix fort des pertes en vies humaines de son personnel, notamment du fait des lâches attaques des groupes armés terroristes (GAT) qui n’ont même pas daigné observer une trêve internationale du fait de la Covid 19, suite à l’appel lancé par le Secrétaire général des Nations Unies ».
Malgré la présence de la violence due aux attaques continues des groupes armées terroristes et aux conflits intercommunautaires, « des progrès tangibles ont été réalisés dans le processus de paix au Mali, en particulier depuis la tenue du Dialogue national inclusif en décembre 2019 »  a annoncé le Chef de la diplomatie nigérienne.
De plus, l’organisation des élections législatives, le 29 mars dernier, dans le contexte de menace croissante, a clairement démontré au monde, l’attachement du peuple malien à la démocratie, au retour de la paix et de la stabilité dans le pays. Les avancées se remarquent même dans la promotion du genre « puisque près de 30% de sièges de députés ont été remportés par les femmes » a rappelé le ministre des Affaires Etrangères.
Il a jouté par ailleurs que le Niger « salue les efforts constants déployés par la Force Conjointe du G5 Sahel en collaboration avec les forces internationales, y compris les forces de l’opération Barkane ».
L’harmonisation des actions, à travers le Mécanisme de Commandement Conjoint (MCC) des opérations au Sahel, basé à Niamey, « est à n’en point douter, une excellente option. Celle –ci confortera le prochain déploiement, par l’Union africaine, de 3000 militaires qui appuieront les pays du Sahel dans leur combat contre le terrorisme » a noté le ministre Kalla Ankourao.
Pour le Niger, « la mobilisation de tous est nécessaire pour la survie des Etats du G5 Sahel et des 80 millions d’habitants » avait-il ajouté.
A ce stade, le Niger réitère sa demande, maintes fois exprimée, de voir la Force Conjointe du G5 Sahel, inscrite sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies.
Cette session s’est déroulée en présence du Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres et du Haut Représentant de l’Union Africaine pour le Sahel et le Mali Pierre Buyoya.
SML/AS/ANP 045 Juin 2020

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct