Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’armée malienne reprend du poil de la bête : Une vingtaine de terroristes tués dans le centre

Pas de répit pour les terroristes qui sévissent dans le centre du Mali. En effet, 19 terroristes ont été tués en l’espace de deux jours, entre le vendredi 15 et ce samedi 16 novembre, selon l’armée malienne qui reprend du poil de la bête. Au même moment, à Bamako, pour soutenir l’armée, la société civile et la classe politique se mobilisent.

Le vendredi 15 novembre dernier, 9 terroristes ont été tués dans une offensive de l’armée malienne menée à  Mondoro, dans la région de Mopti, a annoncé les Forces armées maliennes (FAMa). Les FAMa ont mené ce vendredi une offensive à environ 5 Km de Mondoro. « Côté ennemi : 9 terroristes ont été neutralisés, un PM et une moto ont été récupérés », a expliqué, dans un communiqué, l’armée malienne tout en précisant qu’il n’y a eu aucune perte dans ses rangs.

Le lendemain, le samedi 16 novembre, suite à l’attaque du village de Bidi par des individus armés habillés en Dozo, dans le secteur de Ouenkoro, une offensive des militaires maliens a permis de neutraliser  10 terroristes. « Après l’attaque de Bidi, les assaillants se dirigeaient vers le village de Sankoro quand ils ont été interceptés par les FAMa. Après échanges de tir les FAMa ont poursuivi les assaillants jusqu’à leur base au Burkina Faso qui a été démantelée», explique, dans son communiqué, l’armée malienne. Au cours de l’opération, les FAMa ont arrêté 20 individus, brûlés 10 motos. Les militaires maliens ont aussi récupéré 10 motos, 10 téléphones, 1 pistolet mitraillette, 02 Carabines chinoises, 10 fusils de chasse, 190 cartouches 7,62 S/long, 70 cartouches de chasse saisies.

Des manifestations en soutien à l’armée

Le dimanche dernier, lors d’un meeting de soutien à l’armée malienne dont il était l’initiateur, Ousmane Madani Haïdara, le président du Haut Islamique du Mali et non moins guide spirituel de Ançar Dine,  a offert 10 millions de FCFA à l’armée malienne.

A l’appel de l’opposition malienne, le vendredi 15 novembre 2019, dans l’après midi, des centaines de personnes ont manifesté à la place de l’indépendance de Bamako pour soutenir l’armée malienne. Au cours de ce grand meeting, les manifestants ont exigé l’équipement adéquat des Forces armées maliennes (FAMA) et l’implantation de camps et de postes de sécurité réunissant les conditions minimales d’efficacité et de sécurité. «Nous exigeons la mise immédiate à la disposition de la justice de toutes les autorités civiles, politiques et militaires impliquées dans les détournements des deniers prévus pour les achats de matériels et d’équipements militaires », ont indiqué les organisateurs de ce grand rassemblement.

Une semaine avant, le vendredi 8 novembre, après la prière du vendredi, au boulevard de l’indépendance, des organisations de la société civile ont manifesté leur colère contre des multiples attaques perpétrées contre des positions FAMas qui ont occasionné beaucoup de pertes en vies humaines.  Selon les manifestants, « l’objectif est de soutenir les forces armées du Mali, demander le départ des forces étrangères et demander aux autorités des équipements pour les FAMA qui ont connu des attaques successives ces derniers moments.»

Madiassa Kaba Diakité

 

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct