Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

«La photothèque de Nioro du Sahel » : Un livre qui met la lumière sur les femmes et les hommes célèbres de la Commune urbaine de Nioro du Sahel

La photothèque de Nioro du Sahel est un livre qui met la lumière sur les femmes et les hommes célèbres de la Commune urbaine de Nioro du Sahel. Selon ses initiateurs (Abas Sylla, Mme Diakité Hawa Séméga, François Desas), la publication “a pour objet de magnifier et rendre hommage à la persévérance, la bravoure, la solidarité (vertus cardinales du Sahel) des femmes et des hommes qui se sont fait illustrer à travers les services rendus à la Cité mystérieuse de Nioro du Sahel”. Et le but visé de la photothèque est de donner un repère à la jeunesse touchée en majorité par la paresse, la facilité. Dans cette parution, nous vous présentons les trois premiers chapitres de la photothèque de Nioro du Sahel sur les personnalités religieuses et politiques, les ministres, les ambassadeurs et autres, de Nioro du Sahel.

Dans sa présentation des femmes et des hommes qui se sont fait illustrer dans la Commune urbaine de Nioro du Sahel, la Photothèque cite 234 personnalités de toutes les catégories socioprofessionnelles. Elle a d’abord mis l’accent sur les religieux qui sont au nombre de 22 personnalités. Et cela se comprend bien car Nioro du Sahel, c’est d’abord la religion. Nioro du Sahel à l’origine “Nour El Sahel” signifie “Lueur au Sahel” ou “Ville lumière” qui serait fondée vers l’An 1 200 ou 1 240 par un Peulh transhumant, un Diawamdo du nom de Beydari Tamboura. La circonscription administrative de Nioro du Sahel a été érigée en cercle en 1903 et deviendra commune de moyen exercice (les responsables étant nommés par l’Administration) en 1958. En 1966, Nioro du Sahel est érigé en commune de plein exercice (les conseillers sont élus par la population et ces conseillers élisent parmi eux un maire). Et en 2018, Nioro du Sahel devient chef lieu de la région.

Parmi les 22 personnalités religieuses de Nioro du Sahel, les plus célèbres commencent par Cheikné Hamallah Haïdara né vers 1909. Il est le père de Bouillé, le Chérif de Nioro du Sahel. Cheick Hamallah (soutien et vulgarisateur du Hamallisme) est déporté pour une 1ère fois à Adzopé en Côté d’Ivoire puis en France où il mourut. La 2e personnalité est Mohamed Ould Cheickné Haïdara dit Bouillé (fils de Cheickné Hamallah Haïdara) né vers 1938 à Nioro. Il est aujourd’hui le guide spirituel du courant hamalliste. Bouillé est suivi respectivement par Mamahadou Koré Séméga, Cheick Yacouba Sylla, Sidi Mohamed Séméga, Cheickné Séméga.

Thierno Hady Tall (Khalife général des “Tidianes” du Mali) est la 7e personnalité religieuse de Nioro du Sahel. Décédé en 2007, il a été remplacé par son fils Amadou Tall (8e personnalité). Né vers 1950, Amadou Tall est aujourd’hui le Khalife général des “Tidianes”. Les autres personnalités religieuses sont Mohamed Sadikou Diakité, Mady Assa Diakité (fils de Mohamed Sadikou Diakité), Seydina Omar Nimaga, Thierno Aliou Sow, Diéydi Sira Sylla, Abdoulaye Sylla dit Abou, Bouyagui Badiaga, Fodié Moulé Diakité, Thierno Amadou Aliou Tall, Kissima Sylla, Baba Sylla, Ousmane dit Bahabsé Kébé, Thierno Bocar Wélé, Chérif Brahim Kalil Haïdara (un compagnon de Cheick Hamallah).

Les personnalités politiques de Nioro du Sahel

Au chapitre politique, la photothèque de Nioro du Sahel rend hommage à 14 personnalités. Ils sont, entre autres, Mohamed Sylla (premier député maire de Nioro) né vers 1933 et décédé en 2006 à Bamako ; Bouillé Siby (1er secrétaire général de la section Udpm de Nioro et membre du BEC, conseiller du président ATT) né en 1947 et décédé en 2011 à Bamako ; Abdoulaye dit Sadio Bathily (député pendant 2 ans) né vers 1936 et décédé en 2016 à Bamako ; Lakamy dit Bouh Diakité (député Udpm durant 2 ans) né vers 1944 à Nioro et décédé en 2017 ; Bakari dit Dembo Diagouraga (député Adéma durant la 1ère législature) né en 1931 à Nioro ; Bintou Diawara (présidente de l’Unfm) née vers 1940 ; Hiri Maguiraga (membre de la Cafo) née en 1949 ; Kéba Touré (chef d’escale de la compagnie Air Mali à Nioro et président du Conseil local de développement) ; Siré Sy (administrateur civil, président de l’Udd et puis du Mpr) ; Hawa Koussa Soumaré (militante de 1ère heure de l’Usrda et responsable des femmes de Syllacounda) ; Yaye Sira Sow (militante de l’Usrda puis de l’Udpm) ; Founé Cissé dite Choun (animatrice sociale, organisatrice de la section Unfm) ; Adam Aïssé Tall (directrice d’école et 1ère femme présidente du Conseil de cercle) née vers 1949 et décédée en 2015 ; Moussa Camara dit Moïse (conseiller communal pendant plus de 20 ans, président du Conseil de cercle de Nioro et plus de 10 ans conseiller national) né en 1957 à Nioro et décédé en 2018.

Les hommes et les femmes de Nioro du Sahel ministres,

ambassadeurs et autres

Au chapitre des ministres, ambassadeurs et autres, , la photothèque de Nioro du Sahel met en lumière, entre autres, Anthioumane N’Diaye (il fut ministre de Tutelle de sociétés et entreprises d’Etat, du Plan, directeur général de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle, Commandeur de l’Ordre national depuis 2017) né le 20 décembre 1947 à Nioro ; Tiéblé Dramé (il fut député, ministre des Affaires étrangères, envoyé spécial de l’Union africaine en RCA, conseiller du président Dioncounda Traoré dont il fut le représentant spécial et négociateur en chef de l’Accod de Ouagadougou en 2012) né en 1955 ; Mme Sy Kadiatou Sow (membre actif du mouvement démocratique pour l’avènement de la démocratie au Mali, elle fut successivement ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat de 1994 à 2 000, ministre des Affaires étrangères, des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, première femme gouverneur du district de Bamako, directrice du PRP puis du Padec de 2007 à 2014) née le 7 mars 1955 à Nioro ; Hamed Diane Séméga (il a été successivement ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, ministre de l’Equipement et des Transports, il est l’artisan de la réhabilitation du réseau électrique et de l’éclairage de la ville de Nioro, l’acquisition de 5 km de voies urbaines butinées et l’installation des forages équipés à travers le cercle, il est actuellement commissaire de l’Omvs) né en 1962 ; Thierno Amadou Hass Diallo (ministre des Affaires religieuses et du Culte) né le 15 juin 1965 ; Kané Rokia Maguiraga (Docteur vétérinaire, elle fut conseillère technique au ministère du Développement rural, ancienne secrétaire générale et conseillère technique au ministère de l’Elevage et de la Pêche puis ministre du même département) née en 1962 ; Mahamadou Magassouba, né le 6 juin 1954 à Nioro, il est magistrat secrétaire général de la Présidence avec rang de ministre, il a été ambassadeur du Mali en Algérie ; Mahamadou Diagouraga (né en 1951, il est inspecteur général de police, il fut commandant adjoint du contingent du Mali au Libéria, commandant d’Interpol pour le Mali, ambassadeur du Mali en Mauritanie, Consul général du Mali à Tamanrasset (Algérie), ambassadeur du Mali en Algérie, conseiller consulaire de l’ambassade du Mali en Egypte et Haut représentant du chef de l’Etat pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix issu du processus d’Alger) ; Youba Bah (né en 1957 à Nioro, il fut Dfm au Ministère de l’Education nationale, acteur de la mise en œuvre du Prodec et du Pise, il a été ambassadeur du Mali en Mauritanie) ; Mahamadou Nimaga (né en 1975, il fut conseiller diplomatique à l’ambassade du Mali en Ethiopie et conseiller diplomatique du président IBK, il est depuis août 2014 ambassadeur du Mali aux Etats Unis d’Amérique) ; Baba Diawara (opérateur économique, président de l’Adcn-Sahel ) ; Cheickné Détéba Kamissoko (né vers 1954 à Nioro, il est magistrat de son état et fut ministre de l’Information et de la Communication et ambassadeur du Mali en Mauritanie) ; Abdoulaye Daffé (né en 1954 à Nioro du Sahel, il est banquier de son état et ancien directeur général de la Bdm-sa, il est incontestablement parmi les enfants les plus célèbres de Nioro du Sahel) ; Fodié Touré (né en 1957 à Nioro du Sahel, il est magistrat de son état, il fut successivement procureur de la République, président de la Commission électorale national indépendante “Céni”, président du Syndicat autonome de la magistrature “Sam”, il est depuis 2015 président de la Haute autorité de la communication “Hac”) ; Habib Sylla (né en 1952, il est le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur) ; Hamet Cissé (né en 1949 à Nioro, il est l’un des fédérateurs des communautés soninkés du Mali, de l’Afrique et du monde) ; Amadou Sagafourou Gueye (né en 1955 à Nioro du Sahel, ingénieur de télécommunications radio, récipiendaire de l’école de guerre en Allemagne, général de brigade, il est le grand chancelier des Ordres nationaux depuis 2014) ; Youssouf Bathily (opérateur économique, il est depuis 2016 le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali) ; Jacques Ryckelynck (né en 1937, ancien maire de Limours, il est l’artisan principal du jumelage de la commune de Nioro du Sahel et celle de Limours en 1982. Il est citoyen d’honneur de la ville de Nioro).

La suite dans nos prochaines parutions.                                     

Siaka DOUMBIA

Source: Journal Aujourd’hui Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct